Ottavio Leoni

peintre italien
Ottavio Leoni
Ottavio Leoni Autorretrato 1625 British Museum.jpg
Autoportrait (1625)
Naissance
Décès
Activités
Lieu de travail
Père
Ludovico Leoni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ottavio Leoni ou Leoni de Marsari dit il Padovanino (suivant son père qui était surnommé Il Padovino) (Rome, 1578 - Rome, 1630) est un peintre italien du baroque et un graveur connu pour ses portraits.

Portrait de Galilée.

BiographieModifier

Ottavio Leoni a été président de l'Accademia di San Luca fondée en 1593 sous la direction initiale de Federico Zuccari.

Œuvres principalesModifier

Portraits de :

  • Le Caravage
  • Galileo Galilei
  • le Guerchin,
  • le Bernin,
  • Simon Vouet
  • Federico Zuccari, musée du Louvre
  • Hyppolita Marotti, musée du Louvre
  • Pietro Paolo Melchiore, musée du Louvre
  • Filippo d'Angeli Romano, surnommé Filippo Napoletano, musée du Louvre
  • Mazino de Savoie
  • Un homme en habit de cardinal : le pape Alexandre VII
  • Marie de Médicis (présumé)
  • Antiveduto Grammatica
  • Autoportrait (1625), musée des Beaux-Arts de Lyon
  • Portrait de Faustina Calora Pacifici, pierre noire et rehauts de craie blanche sur papier bleu, 20 × 14,8 cm[1]. Paris, Beaux-Arts de Paris[2]. En buste et de trois quarts, la jeune femme représentée est l'épouse de Statilio Pacifici, grand mécène de l'artiste. Son visage pourrait avoir inspiré l'artiste pour sa vierge dans l'Annonciation de Sant'Eustachio.
  • Portrait de Vincenzo Della Marra, pierre noire, sanguine et rehauts de craie blanche sur papier bleu, 21,6 × 15,9 cm[3]. Paris, Beaux-Arts de Paris[4]. Caractéristique de la production de Leoni, il utilise la technique aux trois crayons sur papier bleu, traçant à la pierre noire les traits de Vincenzo Della Marra avant d'en souligner certains détails à la sanguine : oreilles, nez, bouche, cheveux et moustache.
  • Portrait de jeune femme en buste, haute collerette, pierre noire sur papier bleu, 11,4 × 8,7 cm[5]. Paris, Beaux-Arts de Paris[6]. La jeune fille non identifiée est croquée à la pierre noire sur une feuille de papier bleu. Le format réduit et la célérité avec laquelle ce dessin est exécuté le rattachent à la technique dite alla macchia qui fit la renommée d'Ottavio Leoni.

Et diverses études :

  • Portrait de vieille femme, musée du Louvre
  • Portrait d'homme
  • Portrait de religieuse, musée du Louvre
  • Portrait de dame
  • Portrait de jeune femme en buste
  • Portrait de jeune femme

BibliographieModifier

  • (it) Piera Giovanna Tordella (trad. de l'anglais), Ottavio Leoni e la ritrattistica a disegno protobarocca, Florence, L.S. Olschki, , 242 p. (ISBN 978-88-222-6117-5).

Notes et référencesModifier

  1. « Portrait de Faustina Calora Pacifici, Ottavio Leoni, sur Cat'zArts »
  2. Sous la direction d’Emmanuelle Brugerolles, Portraits dans les collections de l’École des Beaux-Arts, Carnets d’études 36, Beaux-Arts de Paris les éditions, 2016, p. 24-30, Cat. 4.
  3. « Portrait de Vincenzo Della Marra, Ottavio Leoni, sur Cat'zArts »
  4. Sous la direction d’Emmanuelle Brugerolles, Portraits dans les collections de l’École des Beaux-Arts, Carnets d’études 36, Beaux-Arts de Paris les éditions, 2016, p. 24-30, Cat. 5.
  5. « Portrait de jeune femme en buste, haute collerette, Ottavio Leoni, sur Cat'zArts »
  6. Sous la direction d’Emmanuelle Brugerolles, Portraits dans les collections de l’École des Beaux-Arts, Carnets d’études 36, Beaux-Arts de Paris les éditions, 2016, p. 24-30, Cat. 6

Liens externesModifier