Calcineurine

protéine

La calcineurine (EC 3.1.3.16) est une protéine phosphatase dépendante du calcium[1], également connue sous le nom de protéine phosphatase 2B (PP2B). Son action stimule l'activité de différents facteurs de transcription (comme NFAT) qui interviennent notamment dans la synthèse de l'IL2(interleukine). Celle-ci stimule la croissance et la différenciation des cellules T.

La calcineurine est inhibée par la ciclosporine et le tacrolimus (FK506) qui sont donc des immunosuppresseurs.

StructureModifier

La calcineurine est un hétérodimère composé d'une sous-unité A (calcineurine A) de 58-64 kDa et d'une sous-unité B (calcineurine B) de 19 kDa[2].

Autres effetsModifier

Elle intervient dans le développement des muscles squelettiques et cardiaques (myocarde)[3]

Une expression trop importante de cette protéine entraîne une hypertrophie ventriculaire anormale chez un modèle animal[4]. De même, une sous expression du gène entraîne un cœur de plus petite taille, tendant à moins grossir lors des stimuli habituels (augmentation de pression, induction médicamenteuse)[5].

Elle diminuerait l'apoptose cellulaire[6].

Son rôle dans la production de spermatozoïde (son inhibition) permet de bloquer la fertilité chez la souris mâle[7]. Chez l'humain, elle pourrait conduire à l'élaboration d'un contraceptif masculin réversible ciblant les spermatozoïdes dans l'épididyme, notamment grâce à des immunosupresseurs.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Frank Rusnak et Pamela Mertz, « Calcineurin: Form and Function », physiology.org,‎ (DOI 10.1152/physrev.2000.80.4.1483)
  2. (en) Claude B. Klee, Hao Ren et Xutong Wang, « Regulation of the Calmodulin-stimulated Protein Phosphatase, Calcineurin », The Journal of Biological Chemistry,‎ (PMID 9593662, DOI 10.1074/jbc.273.22.13367)
  3. (en) Schulz RA, Yutzey KE, « Calcineurin signaling and NFAT activation in cardiovascular and skeletal muscle development » Dev Biol. 2004;266:1–16
  4. (en) Wilkins BJ, Dai YS, Bueno OF. et al. « Calcineurin/NFAT coupling participates in pathological, but not physiological, cardiac hypertrophy » Circ Res. 2004;94:110–118 PMID 14656927
  5. (en) Bueno OF, Wilkins BJ, Tymitz KM. et al. « Impaired cardiac hypertrophic response in calcineurin Abeta-deficient mice » Proc Natl Acad Sci U S A 2002;99:4586–4591 PMID 11904392
  6. (en) DeWindt LJ, Lim HW, Taigen T. et al. « Calcineurin-mediated hypertrophy protects cardiomyocytes from apoptosis in vitro and in vivo: an apoptosis-independent model of dilated heart failure » Circ Res. 2000;86:255–263 PMID 10679475
  7. (en) Miyata1 H., Satouh Y., Mashiko D., et al. « Sperm calcineurin inhibition prevents mouse fertility with implications for male contraceptive » Oct. 1 2015; Science DOI: 10.1126/science.aad0836