Ouvrir le menu principal

Ostéocalcine

gène de l'espèce Homo sapiens

L'ostéocalcine est une hormone protéique (protéine non-collagène) spécifique des tissus osseux. Son gène est le BGLAP situé sur le chromosome 1 humain.

Cette hormone trouvée dans l'os et la dentine est sécrétée par les ostéoblastes et favorise la fixation du calcium à la substance fondamentale[1]. En médecine clinique, c'est un marqueur majeur de la formation osseuse, avec la phosphatase alcaline.

MétabolismeModifier

L'ostéocalcine interviendrait dans le métabolisme énergétique de plusieurs manières:

  • en activant la prolifération des cellules sécrétrice d'insuline (les cellules "béta" de l'îlot de Langerhans du pancréas endocrine) ;
  • en augmentant la sensibilité des cellules cibles de l'insuline, permettant de contrecarrer l'insulinorésistance touchant les diabétiques de type 2.

L'ostéocalcine pourrait, à l'avenir, jouer un rôle majeur dans la lutte contre le diabète, en effet, bien que connu jusqu'à présent pour son rôle dans le remodelage du squelette.

L'ostéocalcine aurait un rôle dans la fertilité en agissant sur les taux de testostérone[2].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Katarzyna Maresz, « Proper Calcium Use: Vitamin K2 as a Promoter of Bone and Cardiovascular Health », Integrative medicine: A clinician's journal, vol. 14, no 1,‎ , p. 34-39 (PMCID PMC4566462, lire en ligne)
  2. « Les os, sources de fertilité », sur L'Express,

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier