Oskaras Koršunovas

directeur du theatre de Lithuanie

Oskaras Koršunovas (né à Vilnius le ) est un metteur en scène et directeur de théâtre lituanien.

BiographieModifier

Il est diplômé en 1993 de l’Académie de musique et de théâtre de Lituanie à Vilnius avec un diplôme de master de mise en scène[1]. C’est au théâtre national de Lituanie qu’il commence par monter la plupart de ses spectacles, parmi lesquels Là, être ici de Daniil Harms et Aleksandr Vvedensky[2].

En 1998, il fonde le Oskaras Korsunovas Théâtre (OKT). Korsunovas y invite des metteurs en scène et va y construire un répertoire comprenant à la fois du théâtre contemporain et des mises en scène classiques. Son théâtre vise à mettre en exergue ce qui est universel et intemporel dans les classiques. Les pièces contemporaines doivent selon lui refléter le présent et alerter sur l'avenir[1].

Oskaras Koršunovas a monté des spectacles en France, en Allemagne, en Italie, au Portugal, en Australie, au Japon, en Chine, en Israël, en Corée du Sud, au Brésil, en Argentine et aux États-Unis. Il a également participé à des festivals à travers le monde, dont le Festival international d'Édimbourg et le Festival d'Avignon où il a été invité à cinq reprises à monter des spectacles[3]. En décembre 2007, il a également été invité par la Comédie-Française à mettre en scène La Mégère apprivoisée de Shakespeare[2]. En 2009, Oskaras Korsunovas est fait chevalier des Arts et des Lettres[4].

Parmi les différentes pièces mises en scène par Oksaras Korsunovas, la littérature russe tient une place très importante[5] : il a notamment mis en scène Le Maître et Marguerite de Boulgakov, des textes de Daniil Harms, La Mouette de Tchekhov ou bien encore Le Journal d'un fou de Gogol.

En 2018, il présentait au festival d'Avignon Tartufias[3] dont la critique française souligne alors une lecture très politique de la pièce de Molière[6],[7],[8].

Mises en scèneModifier

CitationsModifier

  • « Le théâtre contemporain doit refléter l’actualité et parfois même être en avance sur le temps, prévoir l'avenir et agir comme un avertissement[1] ».
  • « Un théâtre de qualité est toujours en premier lieu un arbitre dans le champ de la morale[7] ».
  • « Ce qui m’intéresse au théâtre, c’est de voir se mettre en marche l’imagination collective[9] ».
  • « Le théâtre n’est pas un art fixe, comme la sculpture ou les arts plastiques. Le théâtre ne fait pas des images. Il est vivant. Les idées que je donne doivent se mettre à vivre. Sinon cela signifie qu’elles n’étaient pas bonnes[9] ».

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Théâtre du Nord, « Oskaras Korsunovas », sur Théâtre du Nord (consulté le 24 avril 2020)
  2. a et b Association C.R.I.S, « Actualités de Oskaras Koršunovas, actualités, textes, spectacles, vidéos, tous ses liens avec la scène - theatre-contemporain.net », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le 24 avril 2020).
  3. a et b « Oskaras Korsunovas - Festival d'Avignon », sur www.festival-avignon.com (consulté le 24 avril 2020)
  4. (en) « Art et culture de Lituanie: Oskaras Koršunovas honoré par la France » (consulté le 24 avril 2020)
  5. dan_laterrasse, « Oksaras Korsunovas adapte la nouvelle Journal d’un fou de Nikolaï Gogol », sur Journal La Terrasse.fr (consulté le 24 avril 2020)
  6. « Festival d’Avignon : Oskaras Koršunovas fait triompher un « Tartuffe » survolté », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 24 avril 2020)
  7. a et b La Terrasse, « Tartiufas », sur Journal La Terrasse.fr (consulté le 24 avril 2020)
  8. Armelle Héliot, « Festival d'Avignon : Oskaras Korsunovas, Tartuffe dans le labyrinthe », sur Le Figaro.fr, (consulté le 24 avril 2020)
  9. a et b « Oskaras Korsunovas | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le 24 avril 2020)

Liens externesModifier