Ouvrir le menu principal

Description et caractéristiquesModifier

Cet ordre regroupait jusqu'en 2017 presque toutes les ophiures simples connues ; cependant une vaste étude génétique publiée en 2017 l'a considérablement réduit, en érigeant plusieurs nouveaux ordres[2].

Ce groupe extrêmement vaste est cependant marqué par une faible diversité morphologique : ainsi, la distinction entre les différentes familles se fait principalement sur la base de la morphologie de l'appareil buccal, très difficilement visible sur un animal vivant[3]. Les piquants présents sur les bras et l'agencement des plaques squelettiques fournissent d'autres critères d'identification, là aussi peu adaptés à la reconnaissance in situ.

Liste des sous-ordresModifier

Selon World Register of Marine Species (24 mars 2018)[4] :

  • ordre Ophiurida Müller & Troschel, 1840 sensu O'Hara et al., 2017
    • sous-ordre Ophiomusina O'Hara et al., 2017
      • famille Ophiomusaidae (O'Hara, Stöhr, Hugall, Thuy, Martynov, 2018)
      • famille Ophiosphalmidae (O'Hara, Stöhr, Hugall, Thuy & Martynov, 2018)
      • Ophiomusina incertae sedis
    • sous-ordre Ophiurina Müller & Troschel, 1840 sensu O'Hara et al., 2017
    • Ophiurida incertae sedis

Selon ITIS (18 janvier 2014)[1] :



Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a et b ITIS, consulté le 18 janvier 2014
  2. (en) Timothy D. O’Hara, Andrew F. Hugall, Ben Thuy, Sabine Stöhr et Alexander V. Martynov, « Restructuring higher taxonomy using broad-scale phylogenomics: The living Ophiuroidea », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 107,‎ , p. 415-430 (DOI 10.1016/j.ympev.2016.12.006, lire en ligne).
  3. (en) A.M. Clark et F.W.E. Rowe, Monograph of Shallow-water Indo-West Pacific Echinoderms, Londres, Trustees of the British Museum (Natural History), , 238 p. (lire en ligne).
  4. World Register of Marine Species, consulté le 24 mars 2018