Opération Archway

Opération Archway
Description de cette image, également commentée ci-après
Jeep similaire à celles employées par le Special Air Service lors de l'opération Archway.
Informations générales
Date mars-mai 1945
Lieu Allemagne
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-UniDrapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni Lieutenant-Colonel Brian FranksDrapeau de l'Allemagne Général Gustav-Adolf von Zangen
Forces en présence
300 hommes répartis en 2 escadresÉléments de la 15e armée

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Campagne d'Allemagne de 1945


Front d’Europe de l’Ouest


Front d’Europe de l’Est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l’Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise

L’opération Archway est le nom de code de la plus importante opération menée par le Special Air Service (SAS) à la fin de la Seconde Guerre mondiale entre mars et .

Les forces britanniques sont commandés par le lieutenant-colonel Brian Franks et comprennent deux escadres, une du 1er régiment et l'autre du 2e régiment du SAS.

Déroulement de l'opérationModifier

Elle est planifiée initialement pour appuyer les opérations Plunder et Varsity, la traversée du Rhin à Rees, Wesel et le sud de la Lippe en Rhénanie-du-Nord-Westphalie par la 2e armée britannique du général Miles Dempsey. Par la suite, Archway vise à soutenir les divisions blindées britanniques lors de leur progression en Allemagne jusqu'à la fin de la guerre.

Les troupes de Archway traversent le Rhin le par Landing Vehicle Tracked à Bislich. Elles participent notamment à la libération du camp de Bergen-Belsen et assistent la Field Security Police dans l'arrestation de plusieurs criminels de guerre nazis. À la fin , les SAS atteignent l'Elbe et font leurs jonction avec les forces de Keystone du major Hibbert.

Les SAS après l'opérationModifier

Après la capitulation allemande le , les membres du SAS participent à l'opération Doomsday, désarmement des 350 000 soldats de la 20e armée de montagne allemande en Norvège puis retournent au Royaume-Uni afin d'être redéployés en Extrême-Orient pour combattre l'empire du Japon.

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier