Bataille de Heilbronn

La bataille de Heilbronn est un épisode de la campagne d'Allemagne de 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale livrée dans la ville de Heilbronn, une ville située sur le Neckar entre Stuttgart et Heidelberg, du 4 au entre les forces américaines et ce qui restait du 13e corps d'armée de la Wehrmacht. Après plusieurs jours de combats maison par maison, les troupes de la 100e division d'infanterie prennent le contrôle de la ville et le 6e corps américain poursuit sa progression dans le sud-est de l'Allemagne.

Situation allemandeModifier

 
Soldats du génie américains à Heilbronn, avril 1945.

Malgré la fin imminente de la guerre et la chute inéluctable du Troisième Reich, Heilbronn est un foyer de résistance et ses défenseurs, composés de troupes régulières allemandes (dont des Panzergrenadiers) et d'auxiliaires du parti nazi (principalement des Jeunesses hitlériennes et de la Volkssturm), se montrent déterminés à poursuivre le combat.

Déroulement de la batailleModifier

 
Heilbronn en ruines, 1945.

La ville est au préalable bombardée par l'US Air Force avant l'assaut terrestre.

Les Américains établissent une tête de pont au nord après avoir débarqué par bateau et leur artillerie fait feu sur les positions allemandes. La majeure partie de Heilbronn tombe aux mains des Américains le mais des poches de résistance allemandes continuent le combat jusqu'au . La ville capitule sous les derniers assauts de la 100e division d'infanterie du 6e corps de la 7e armée américaine. Plusieurs soldats allemands tentent de se rendre aux Alliés mais en sont empêchés par leurs officiers qui leur ordonnent de tenir leurs positions coûte que coûte.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Charles B. McDonald, The Last Offensive, Chapter XVIII, Washington: GPO, 1973.

Liens externesModifier