Opéra national en région

Un opéra national en région est, en France, un opéra situé hors de l'Île-de-France, auquel le ministère de la Culture a décerné un statut d'« opéra national », à l'instar de l'opéra national de Paris.

Les opéras nationaux en région sont au nombre de cinq[1] :

Les opéras ainsi labellisés doivent respecter un cahier des charges défini dans un contrat passé entre l'État et les collectivités territoriales responsables de l'établissement, pour une durée de cinq ans[2]. Les objectifs de ce contrat reflètent la politique culturelle de l'État[3] et sont de plusieurs ordres[2] :

  • artistique : qualité et programmation couvrant toutes les époques, y compris contemporaine ;
  • professionnel : entretien de troupes permanentes et insertion de jeunes artistes ;
  • territorial : représentations en région ;
  • social : sensibilisation de nouveaux publics.

Ces opéras sont de statuts juridiques variés : associations (Lyon et Montpellier), régies municipales (Bordeaux et Nancy), ou syndicat intercommunal (Opéra national du Rhin) ; à titre de comparaison, l'opéra national de Paris est un EPIC[3].

RéférencesModifier

  1. « 50 ans de politique musicale du ministère de la Culture », médiathèque de la Cité de la musique, section 1-b-1, p. 4.
  2. a et b « Les principaux réseaux et programmes financés par le ministère de la Culture : Théâtres lyriques en région », Repères, DMDTS, no 3, février 2008, p. 10, sur le site du ministère de la Culture.
  3. a et b Sylvie Saint-Cyr (préf. Robert Abirached), Vers une démocratisation de l'opéra (d'après Les jeunes publics à l'opéra, thèse de doctorat à Paris-X, 2003), L'Harmattan, coll. « Logiques sociales. Musiques et champ social », 2005, 359 p. (ISBN 2-7475-9917-5) p. 74–76 [lire en ligne].

Voir aussiModifier