Très cher frère...

(Redirigé depuis Oniisama e)
Très cher frère...

おにいさまへ…
(Oniisama e…)
Type Shōjo
Genre Drame, Yuri
Manga
Auteur Riyoko Ikeda
Éditeur (ja) Shueisha
(fr) Asuka
Prépublication Drapeau du Japon Margaret
Sortie initiale
Volumes 3
Anime japonais : Très cher frère
Réalisateur
Studio d’animation Tezuka Productions
Licence (fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon NHK
1re diffusion
Épisodes 39

Très cher frère... (おにいさまへ…, Oniisama e…?) est un manga de Riyoko Ikeda, paru en et adapté par la suite en anime.

RésuméModifier

Misonoo Nanako, la narratrice de l'histoire, vient d'entrer dans une prestigieuse école de filles nommée Seiran Gakuen (« École des Fontaines » en VF) avec son amie Tomoko. Elle écrit régulièrement à un étudiant qu'elle a rencontré aux cours du soir, Takehiko; elle le considère comme le grand frère qu'elle n'a jamais eu (Oniisama e signifie Cher grand frère en japonais).

Peu de temps après son arrivée, Nanako est admise, contre toute attente, au Sorority Club (« Cercle de la Rose » ou « le Club des Roses » en VF), un club privé réunissant les filles les plus belles, les plus riches et les plus irréprochables du lycée, dirigé par Ichinomiya Fukiko dite Miya-sama. Entre ses camarades jalouses de ne pas avoir été elles aussi admises et l'ambiance pas si idyllique qui règne au Sorority Club, Nanako en ressortira profondément affectée.

PersonnagesModifier

Nanako Misonoo (御苑生奈々子, Misonoo Nanako?, Émilie en VF)
Voix japonaise : Hiroko Kasahara
La narratrice de l'histoire. Nanako est une jeune fille candide dont la seule ambition est d'être aimée de tous. Son admission inattendue au Sorority Club déclenche cependant un tourbillon de jalousies et de menaces autour d'elle, qui lui font presque perdre l'amitié de Tomoko. Elle est cependant réconfortée par son correspondant et par certaines amies fidèles comme Kaoru.
Tomoko Arikura (有倉智子, Arikura Tomoko?, Marina en VF)
Voix japonaise : Waka Kanda
Depuis l'enfance, elle est la meilleure amie de Nanako, mais l'admission de cette dernière au Sorority Club (où Tomoko n'a pas été admise) et les mensonges de Mariko la brouillent avec Nanako. Dans l'anime, cette brouille finit par être dissipée et Tomoko devient même amie avec Mariko.
Mariko Shinobu (信夫マリ子, Shinobu Mariko?, Mélanie en VF)
Voix japonaise : Sakiko Tamagawa
Une jeune fille très fière de sa beauté, qui veut devenir la meilleure amie de Nanako et, par conséquent, est très jalouse de la relation de cette dernière avec Tomoko. Elle tente de brouiller les deux amies. En fait, on découvre qu'elle souffre d'un sérieux manque d'amour depuis que ses parents sont en instance de divorce.
Kaoru Orihara (折原薫, Orihara Kaoru?, Danielle en VF) alias Kaoru no Kimi (Prince Kaoru)
Voix japonaise : Keiko Toda
Une jeune fille à l'allure androgyne jusque dans son nom (au Japon, Kaoru est un prénom qui peut être donné aussi bien à un garçon qu'à une fille). Dotée d'une grande vitalité, elle dirige l'équipe de basket de l'école et ne supporte pas les injustices ; elle est notamment opposée à l'existence du Sorority Club, qu'elle considère comme responsable d'inégalités et de jalousies entre les élèves. C'est la meilleure amie de Rei qu'elle voudrait voir s'en sortir.
Rei Asaka (朝霞れい, Asaka Rei?) alias Saint-Just
Voix japonaise : Sumi Shimamoto
Une autre fille androgyne, dont la beauté et les multiples talents forcent l'admiration de toutes et en particulier de Nanako. Elle se détruit cependant à coup de tabac et de drogues, et souffre beaucoup de voir Fukiko la détester. Elle se fait appeler Saint-Just d'après le révolutionnaire français du même nom, qu'elle admire.
Fukiko Ichinomiya (一の宮蕗子, Ichinomiya Fukiko?, Clarisse en VF) alias Miya-sama
Voix japonaise : Mami Koyama
La présidente du Sorority Club, une jeune fille aux allures raffinées et en apparence tendre, mais capable de faire preuve de la plus extrême méchanceté. Elle déteste particulièrement Rei pour des raisons obscures. C'est elle qui a décidé l'admission de Nanako au Club, à la surprise générale ; son attitude envers Nanako varie cependant au fur et à mesure de ce qu'elle apprend sur la relation de cette dernière avec Rei.
Takehiko Henmi (辺見武彦, Henmi Takehiko?, Guillaume en VF)
Voix japonaise : Tesshō Genda
Le correspondant de Nanako. Il est étudiant et rêve d'étudier en Allemagne. Il est très attaché à Nanako, en particulier parce qu'il est plus proche d'elle qu'elle ne le croit.
Takashi Ichinomiya (一の宮貴, Ichinomiya Takashi?)
Voix japonaise : Ken'yū Horiuchi
Le meilleur ami de Takehiko. Il a un lien mystérieux avec Rei, et est secrètement amoureux de Mariko.
Aya Misaki (三咲綾, Misaki Aya?, Prisca en VF)
Voix japonaise : Masako Katsuki
Fille d'un célèbre avocat, Aya tente en vain d'entrer au Sorority Club dont sa mère a autrefois fait partie. Elle est jalouse des nouveaux membres du Club, en particulier de Nanako qu'elle juge indigne d'en faire partie. Dans l'anime, elle est toujours accompagnée de deux filles aussi méchantes qu'elle, Megumi Furuta et Miyuki Sonobe.
Les parents de Nanako
Nanako n'a jamais connu son vrai père, qui n'était pas marié avec sa mère. Celle-ci s'est remariée avec M. Misonoo, un professeur d'université qui avait eu un fils d'un premier mariage. Ce fils n'a pas supporté que son père quitte sa mère pour vivre avec une autre femme, et a fugué. Il s'agit en fait de Takehiko.
Les parents de Mariko
Le père de Mariko écrit des romans pornographiques et trompe sa femme avec une fille plus jeune (peut-être même plusieurs). Mariko le déteste, mais on ne sait pas trop quels sont ses sentiments pour sa mère, une femme très effacée. Ils sont sur le point de divorcer.

MédiasModifier

MangaModifier

Le manga Très cher frère... est publié pour la première fois en en 3 volumes par Shueisha, puis fait l'objet d'une republication en un seul volume par Choukoro-sha. Le manga est publié en français le par Asuka.

Série animéeModifier

En 1991, NHK produit une série animée adaptée du manga et réalisée par Osamu Dezaki d'après un scénario de Tomoko Komparu. Elle est diffusée en France sur TF1 sous le nom de Très cher frère à partir d'.

La série est éditée en DVD chez Kazé en .

Polémique en FranceModifier

La série animée fait polémique en France dès son arrivée dans l'émission jeunesse Club Dorothée en , car elle ne s'adressait pas à un jeune public (violence psychologique, ambiguïté sexuelle, tentative de suicide...). Le CSA s'est rapidement saisi du dossier et seuls 7 épisodes censurés ont été diffusés[1] avant que la diffusion soit totalement stoppée.

Pour calmer le jeu, Dorothée en personne s'est expliquée au journal de 20 heures de TF1 pour s'excuser[2].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

DocumentationModifier

  • Anne Lecomte, « Très cher frère », dans Manga 10 000 Images no 3, Versailles : Éditions H, septembre 2010, p. 216-217.

Liens externesModifier