Ouvrir le menu principal

Onésime Joachim Troude

capitaine de frégate français et historien de la marine française
Onésime Joachim Troude
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BrestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
Distinction

Onésime Joachim Troude est un officier de marine français et historien de la marine nationale française, né à Brest le , et mort dans la même ville le (à 78 ans).

Sommaire

BiographieModifier

Onésime Joachim Troude est le quatrième enfant du contre-amiral Aimable-Gilles Troude.

Il entre dans la Marine royale en 1821, aspirant en 1827.

Enseigne de vaisseau, il a pris part à l'expédition d'Alger, en 1830, comme enseigne de vaisseau sur le vaisseau Aventure. Il était à bord de ce vaisseau quand il s'est échoué le 15 mai. Sur les 200 marins qui ont survécu au naufrage, 108 ont été décapités par les kabyles, les autres amenés à Alger où ils ont été maintenus prisonniers avec les têtes des décapités. Les prisonniers ont été libérés le jour de la capitulation d'Alger, le 5 juillet 1830, avec d'autres prisonniers français[1],[2],[3].

En 1841, il est embarqué sur le Souverain, vaisseau de 1er rang de 120 canons de l'escadre de Méditerranée commandé par le capitaine de vaisseau Ange Jouglas sur lequel il commande la 67e compagnie.

Il a été nommé capitaine de frégate le 26 avril 1845. Il est aide-major à l'état-major du port de Brest en 1847.

Il ne figure plus sur les effectifs de la Marine nationale en 1857.

Il a publié en 1867-1868 les 4 tomes des Batailles navales de la France.

FamilleModifier

  • Aimable-Gilles Troude (1762-1824), contre-amiral, marié en premières noces, en 1785, avec Marie-Françoise-Clotilde Vincent, et en secondes noces, en 1798, avec Marie-Josèphe Cordier (vers 1775-1843)
    • Anne-François Troude (1786-1844), né du premier mariage, capitaine de vaisseau,
    • Amable-Emmanuel Troude, né du second mariage, (1803-1885)[4] (1803-1885)
    • Onésime Joachim Troude (1807-1886) marié en 1854 avec Sophie Hamon dont il a eu deux filles :
      • Émeline Eugénie Troude (1855- ) mariée à Georges Neumayer (1849-1922) fils du général Maximilien-Georges-Joseph Neumayer[5] (1789-1866) et de Prudence Trochu (1825-1908),
      • Gabrielle Marie Troude (1856-1942) à Georges François Jacques Romain-Desfossés (1844-1914), fils de Joseph Romain-Desfossés[6], amiral de France,
        • Jean Romain-Desfossés (1878-1916) marié en 1907 avec Marie Thérèse Schaeffer (1883-1958)
          • Jacques Romain-Desfossés (1908-1998)
          • Chantal Romain-Desfossés (1910- ) mariée en 1933 à Guy Assier de Pompignan (1903-1976)
    • Olympe-Victorine Troude (†1869)

PublicationsModifier

  • Batailles navales de la France, publié par Prosper Levot, Challamel ainé éditeur, Paris, 1867, tome 1 (lire en ligne)
  • Batailles navales de la France, publié par Prosper Levot, Challamel ainé éditeur, Paris, 1867, tome 2 (lire en ligne)
  • Batailles navales de la France, publié par Prosper Levot, Challamel ainé éditeur, Paris, 1867, tome 3 (lire en ligne)
  • Batailles navales de la France, publié par Prosper Levot, Challamel ainé éditeur, Paris, 1868, tome 4 (lire en ligne)

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Onésime Joachim Troude, Batailles navales de la France, tome 4, p. 266-269
  2. Naufrage des brigs l' Aventure et le Silène près du cap Bengat. Cinquante jours de captivité des naufragés en Algérie, p. 123-170, dans Prosper Levot, Récits de naufrages, incendies, tempêtes et autres événements de mer, Challamel aîné éditeur, Paris, 1867 (lire en ligne)
  3. Rapport de M. D'Assigny au Ministre de la marine et des colonies, lieutenant de vaisseau, contenant les détails et les résultats du naufrage, le 15 mai 1830, près le cap Bengat, à 36 milles du cap Caxine, des deux brigs, l'Aventure et le Sylène, qui faisaient partie de la station navale devant Alger. Au bagne d'Alger, le 23 mai 1830, dans Annales maritimes et coloniales, 1830, p. 711-723 (lire en ligne)
  4. « Troude, Amable Emmanuel », base Léonore, ministère français de la Culture
  5. « Neumayer, Maximilien Georges Joseph », base Léonore, ministère français de la Culture
  6. « Desfossés, Romain Joseph », base Léonore, ministère français de la Culture
  7. « Troude, Onézime Joachim », base Léonore, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Hubert Granier, Histoire des Marins français 1789-1815, illustrations d'Alain Coz, éditions Marines, 1998, (ISBN 2-909675-41-6).
  • Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, 1671 - 1870, Groupe Retozel-Maury, 2005, Millau, (ISBN 978-2-9525917-0-6)

Liens externesModifier