Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

La lecture on, ou on'yomi (japonais moderne : 音読み, « lecture sonore » ; kyūjitai kanji : 音讀, du chinois simplifié : 音读 ; chinois traditionnel : 音讀 ; pinyin : yīndú), d'un kanji est celle issue de la phonétique chinoise, notamment de formes anciennes du mandarin, langue aujourd'hui officielle en République populaire de Chine et République de Chine, ou d'autres langues chinoises han, comme le wu. Elle coexiste notamment avec la lecture kun ou kun'yomi (訓読み, « lecture sémantique »), qui ne reprend que le sens chinois en utilisant une, ou plusieurs, prononciations japonaises.

Article détaillé : Kanji.

Les mêmes distinctions sont utilisées dans l'interprétation des hanja coréens (caractères chinois han du coréen), elles sont alors appelées chosŏn hanjaeum (조선 한자음, 朝鲜汉字音) dans l'ancienne Corée unifiée et en Corée du Nord, et hanguk hanjaeum (한국 한자음 ; hanja : 韩国汉字音) en Corée du Sud et parfois dans l'ancienne Corée.

Enfin, au Viêt Nam ou le vietnamien, langue môn-khmer des langues austroasiatiques a longtemps écrit avec les caractères chinois ou ils sont appelés Chữ nho ou Hán tự comporte également des prononciations à la chinoise.

Le passage du phonème chinois au phonème japonais ne s'est pas fait sans mal, les langues orales étant très différentes — le japonais appartenant aux langues japoniques, tandis que les différentes langues de l'est de la Chine font partie du groupe des langues sino-tibétaines. Les tons ont disparu et certains sons se sont transformés. À cela, il faut ajouter le fait que les emprunts ont été faits à différentes époques et à différentes langues ou dialectes chinois, et que les deux langues ont évolué (aussi bien à l'oral qu'à l'écrit).

On peut parfois rapprocher la lecture on et la prononciation en mandarin du même sinogramme, comme pour « ange » (天使), qui se lit tenshi en japonais et tiānshǐ en mandarin.

La lecture on est très souvent utilisée pour former des mots composés de plusieurs kanjis (assez souvent des termes littéraires ou savants). En cela, on peut la comparer aux racines gréco-latines utilisées par le français, ou bien aux racines françaises de l'anglais depuis l'invasion normande par Guillaume le Conquérant.

Quatre principaux types d'on'yomiModifier

l'on'yomi est généralement classifié en quatre types :

  • Go-on (呉音 ; littéralement : son Wu), prononciation des régions Wu (autour des provinces de Jiangsu, Zhejiang et de la municipalité de Shanghai).
  • Kan-on (漢音 ; littéralement : Son Han) prononciation standard durant la Dynastie Tang entre les VIIe siècle et IXe siècle.
  • Tō-on (唐音 ; littéralement : Son Tang) prononciation des dernières dynasties han, comme la Dynastie Song et la Dynastie Ming.
  • Kan'yō-on (慣用音 ; littéralement : Son usuel) prononciation intégrée depuis les idiomes.


Kanji Signification Go-on Kan-on Tō-on Kan'yō-on
brillant myō mei min *
aller gyō an *
extrêmement goku kyoku * *
perle * shu * ju, zu
niveau do taku to *

Quelques autres exemples :