Olga Orbán-Szabó

escrimeuse roumaine

Olga Orbán-Szabó
Image illustrative de l’article Olga Orbán-Szabó
Carrière sportive
Arme Fleuret
Main Droitière
Biographie
Nationalité Drapeau : République socialiste de Roumanie Roumaine
Naissance (81 ans)
Lieu de naissance Cluj-Napoca
Taille 1,61 m
Poids 55 kg
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 2
Championnats du monde 2 3 3

Olga Orbán-Szabó, née le à Cluj-Napoca, est une escrimeuse roumaine. Tout au long de sa carrière, elle pratique le fleuret, seule arme autorisée en compétition pour les femmes avant 1989. Elle remporte l'argent en individuel aux Jeux de Melbourne en 1956, la première médaille roumaine aux Jeux olympiques en escrime.

BiographieModifier

Orbán naît en Transylvanie, une région proche de la Hongrie. Elle fait partie de la minorité hongroise de Roumanie. Elle débute l'escrime à quatorze ans, après une visite à la salle d'armes locale initiée par sa professeur de français. Son talent se révèle presque instantanément et dès ses seize ans, elle remporte le titre national junior. À dix-sept, elle est championne chez les seniors[1].

Elle n'a donc que quatre ans d'escrime à son actif lorsqu'elle découvre, à dix-huit ans, les Jeux olympiques à Melbourne, en Australie. Elle franchit les deux premiers tour de poule qualificatifs pour la poule finale, durant laquelle elle n'est battue qu'une fois, par la future médaillée de bronze Renée Garilhe (4 touches à 3). Son bilan de six victoires n'est égalé que par la britannique Gillian Sheen, qu'Orbán a pourtant battu à deux reprises durant la compétition. Elle et Sheen disputent un match de barrage pour la médaille d'or, que la britannique remporte par 4 à 2. Orbán se contente de l'argent, la première médaille roumaine en escrime aux Jeux olympiques. Son palmarès olympique compte aussi deux médailles de bronze, obtenues par équipes aux Jeux de Mexico en 1968 et de Munich en 1972.

Orbán fait partie de l'équipe roumaine qui, aux championnats du monde d'escrime 1961 à Turin, remportera la première médaille de la Roumanie dans la compétition. L'année suivante, à Buenos Aires, elle est titrée pour la première fois en individuel devant la soviétique Galina Gorokhova. Elle connaîtra encore l'or, aux championnats du monde 1969 à La Havane, par équipes. Trois médailles d'argent mondiales et trois de bronze font partie de son palmarès.

Après sa retraite sportive, Orbán est un temps maître d'armes au club du CSA Steaua de Bucarest. À la suite de son mariage avec le joueur de water-polo Alexandru Szabó, elle déménage en Hongrie, en 1990 où elle travaille en tant qu'enseignante.

PalmarèsModifier

Liens externesModifier

RéférenceModifier

  1. (ro)« Federația Română de scrimă » (consulté le 14 avril 2015)