Ouvrir le menu principal

Oleg Kononenko
Image illustrative de l’article Oleg Kononenko

Nationalité Drapeau de l'URSS soviétique → Drapeau de la Russie russe
Sélection MKS, 1996
Naissance (55 ans)
Tchardjou, RSS du Turkménistan
Occupation précédente Ingénieur
Occupation actuelle astronaute actif
Durée cumulée des missions 533 j 3 h 27 min
Mission(s) Soyouz TMA-12
Expédition 17
Soyouz TMA-03M
Expédition 30
Expédition 31
Soyouz TMA-17M
Expédition 44
Expédition 45
Soyouz MS-11
Expédition 58
Expédition 59
Insigne(s) Soyuz TMA-12 Patch.png ISS Expedition 17 patch.svg Soyuz-TMA-03M-Mission-Patch.png ISS Expedition 30 Patch.png ISS Expedition 31 Patch.png Soyuz-TMA-17M-Mission-Patch.png ISS Expedition 44 Patch.svg ISS Expedition 45 Patch.png Soyuz-MS-11-Mission-Patch.png ISS Expedition 58 Patch.svg ISS Expedition 59 Patch.svg

Oleg Dmitriïevitch Kononenko (en russe : Олег Дмитриевич Кононенко) est un cosmonaute russe, né le , à Tchardjou, en RSS du Turkménistan (Union soviétique). Il a participé à quatre missions spatiales.

Sommaire

BiographieModifier

Diplômé de l’Institut d'aviation de Kharkiv en 1988 en tant qu’ingénieur mécanicien / spécialiste des moteurs d’aéronef, il a obtenu en 1990 son diplôme des cours de troisième cycle de l'institut d'aviation de Kuibyshev (Samara), où il s'est spécialisé dans l'automatisation de la conception de systèmes de contrôle; après avoir obtenu son diplôme de l'institut d'aviation de Kharkov, il a travaillé au bureau central de conception de Samara en tant qu'ingénieur concepteur[1]. Kononenko a été sélectionné cosmonaute en 1996 dans la sélection MKS. Son entraînement de base s'est terminé deux ans plus tard.

Vols réalisésModifier

Kononenko totalise quatre missions de longue durée à bord de l'ISS :

GalerieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. Joachim Becker, « Cosmonaut Biography: Oleg D. Kononenko », sur www.spacefacts.de (consulté le 2 décembre 2018)
  2. Joachim Becker, « Oleg Kononenko - EVA experience », sur www.spacefacts.de (consulté le 2 décembre 2018)