Octuor en fa majeur de Schubert

L'Octuor en fa majeur, D. 803 est la plus longue des œuvres de musique de chambre de Franz Schubert. Il comporte six mouvements et dure près d'une heure.

Il est composé en février 1824 (et achevé le 1er mars) sur une commande de Ferdinand Troyer, un clarinettiste de renom, et est quasi contemporain des quatuors « Rosamunde » et « La Jeune Fille et la Mort ». Schubert est alors rongé par la syphilis qu'il a contractée en 1822 et improductif depuis deux mois. Pourtant, la tonalité de fa majeur, habituellement peu employée par Schubert, se démarque des tonalités mineures de ses compositions instrumentales contemporaines, et semble refléter une volonté de bonne humeur.

L'Octuor ne fut publié qu'en 1853, de manière partielle, puis en 1875 de façon complète.

Le thème du premier mouvement est emprunté au lied Der Wanderer.

Fichiers audio
1. Adagio – Allegro
2. Adagio
3. Scherzo
4. Andante
5. Menuetto
6. Andante Molto
Interprétation sur instruments d'époque par:
  • Violon 1, Monica Huggett
  • Violon 2, Rob Diggins
  • Alto, Vicki Gunn
  • Violoncelle, Sarah Freiberg
  • Contrebasse, Curtis Daily
  • Clarinette, William McColl
  • Cor, R.J. Kelley
  • Basson, Charles Kaufmann

L'œuvre est composée de six mouvements pour clarinette, basson, cor, deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse :

  • Adagio – Allegro – Più allegro ;
  • Adagio ;
  • Allegro vivace – Trio – Allegro vivace ;
  • Andante – variations. Un poco più mosso – Più lento ;
  • Menuetto. Allegretto – Trio – Menuetto – Coda ;
  • Andante molto – Allegro – Andante molto – Allegro molto.

On peut rapprocher cette œuvre du Septuor, op. 20 de Ludwig van Beethoven qui servit probablement de modèle tant par la formation instrumentale (rajout d'un second violon) que par le plan général. Cette composition s'inscrit de fait dans un projet plus vaste : celui de concevoir une symphonie aux dimensions beethovéniennes. Peu après, en 1825, Schubert composera sa Symphonie en ut majeur, D.944, dite « Grande Symphonie ».

SourceModifier

Guide de la musique de chambre, Fayard, 1989.

Liens externesModifier