Ouvrir le menu principal

Novice

personne qui manque d'expérience ou qui passe un noviciat, période de réflexion sur sa vocation
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir novice (homonymie).

Un novice est une personne qui manque d'expérience dans la pratique d'un art, d'une activité, dans l'exercice d'une profession. Dans son sens originel, le terme « novice » désigne une personne qui, ayant récemment reçu l'habit religieux, passe une période de probation, de réflexion sur sa vocation (l'appel de Dieu), avec formation initiale dans l'esprit et style de vie d'institut religieux.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sommaire

ÉtymologieModifier

Du latin novicius, le mot, adjectif ou nom commun, est attesté dans la langue française depuis 1175[1] ou 1176 [2].

ReligionModifier

Article détaillé : noviciat.

BouddhismeModifier

Dans de nombreux ordres bouddhiques, un homme ou une femme qui se destine à l'ordination pleine doit d'abord passer par l'étape du noviciat où il se doit d'adopter le code monastique décrit dans le Vinaya et d'étudier en vue de l'ordination. Le nom de cette étape varie selon les traditions. En langue pâli, le mot est Samanera.

ChristianismeModifier

Dans les ordres religieux anciens et traditionnels, un novice (renvoie au latin noviter veniens « nouvellement venant » : Règle de saint Benoît, 58,1) est un nouvel arrivant, après qu'il a reçu l'habit religieux ; il a été accepté comme membre à l'essai de la communauté. Avant cela, il a généralement été postulant, c'est-à-dire qu'il postulait cette admission dans la communauté, qui n'est pas automatique.

Dans l’Église Catholique, la période de noviciat dure de un à deux ans. Elle peut être prolongée de 6 mois au plus[3]. Il s'agit d'une période de découverte de l'institut religieux dans lequel il entre, et de discernement de la volonté de Dieu : « suis-je appelé(e) par Dieu à suivre le Christ dans ce type de vie évangélique ? »

Le novice peut ensuite, s'il le demande et si le vote de la communauté est favorable, prononcer des vœux d'abord temporaires (il ne sera alors plus appelé novice mais profès temporaire), puis éventuellement définitifs (il sera alors appelé profès). Après les vœux définitifs, il sera membre à part entière de la communauté, avec « voix au chapitre », autrement dit « droit à la parole » lors de réunions de communauté avec droit de vote.

On ne peut rester novice que deux ans et six mois au plus : après, il faut soit s'engager soit s'en aller. Le novice reste libre de partir à tout moment de cette période de formation.

Notes et référencesModifier

  1. Le nouveau Petit Robert de la langue française
  2. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Novice » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  3. Code de droit canonique (1983), canons 648 et 653.