Ouvrir le menu principal

La Nova Cançó (en français : « Nouvelle chanson ») est le nom donné au mouvement artistique et musical qui, sous le franquisme, donna son essor à l'utilisation du catalan dans le monde de la chanson tout en dénonçant les injustices et la dictature franquiste.

Sommaire

HistoriqueModifier

Ce mouvement apparut dans la seconde moitié des années 1950, à la suite de la création d'un groupe formé par Josep Benet, Joan i Maurici Serrahima, puis de Jaume Armengol, Lluís Serrahima et Miquel Porter, qui composèrent des chansons en catalan, pour répondre au besoin créé par le climat de revendication culturelle qui existait dans toute la société catalane.

Ce mouvement avait pour but de redonner sa place à la langue catalane à travers des chansons à textes modernes.

Des mouvements identiques se formèrent en Galice, Pays basque (Euskal Kantagintza Berria) et Castille.

Voir aussiModifier