Nouveau Parti bleu de l'Ontario

parti politique canadien

Parti Nouveau Bleu de l'Ontario
(en) New Blue Party of Ontario
Présentation
Chef Jim Karahalios
Fondation
Scission de Parti progressiste-conservateur de l'Ontario
Siège PO Box 20046, 355 Hespeler Road
Cambridge, Ontario
Présidente Belinda Karahalios
Positionnement Centre droit
Idéologie Conservatisme
Libéralisme classique
Libéralisme économique
Conservatisme social
Couleurs Bleu et or
Représentation
Députés
0  /  124

Le Nouveau Parti bleu de l'Ontario (abr. Nouveau Bleu[1] ; (En anglais: New Blue Party of Ontario) est un parti politique de centre droite de la province canadienne de l' Ontario . Fondé en 2020, le parti est dirigé par Jim Karahalios, le mari de Belinda Karahalios, la première députée du parti.

HistoireModifier

Avant la formation du partiModifier

Vers la fin de l'an 2017, Jim Karahalios, un avocat d'entreprise, a été poursuivi par le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario en représailles à la fondation par Karahalios du groupe d'activistes « Axe The Carbon Tax » (en français: Axe la Taxe Carbone) (s'opposant à la position du parti en faveur de la taxe carbone) [2] et « Take Back Our PC Party » (en français: Reprenons Notre Parti PC) (contestant l'acceptation par le parti de candidatures qui ont eu des allégations de fraude électorale)[3]. Karahalios a remporté le procès lorsque le juge de la Cour supérieure de l'Ontario, Paul Perell a rendu un verdict contre le parti PC jugeant que le procès était un « procès stratégique contre la participation du public » destiné à arrêter la dissidence[4].

Le , Karahalios a reçu des excuses officielles du chef par intérim du parti PC , Vic Fedeli[4] . Robert Benzie, journalisme à Queen's Park pour le Toronto Star, a décrit Karahalios comme suit :

Karahalios a contribué à exposer des problèmes lors des élections de nomination des candidats conservateurs, le processus d'élaboration de politiques et d'autres abus à l'intérieur du parti . . . Karahalios, un avocat d'entreprise de Cambridge, est devenu une conscience du parti PC. Sa lutte contre l'adoption par Brown d'une taxe carbone a été approuvée par tous les candidats dans la course à la chefferie du parti PC du 10 mars[5].

Neuf jours plus tard, le , Doug Ford a été élu chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Sa plateforme de campagne et celles des trois autres candidats en lice reprenaient les thèmes des campagnes « Axe The Carbon Tax » et « Take Back Our PC Party » de Karahalios[6],[7],[8].

Après l'élection de Doug Ford à la tête du Parti PC de l'Ontario, Belinda Karahalios s'est présentée pour représenter le Parti progressiste-conservateur dans la circonscription de Cambridge. Elle a remporté cette nomination en un peu plus de deux semaines[9] et lors des élections ontariennes de 2018, elle a été élue députée provinciale de la circonscription de Cambridge en tant que candidate progressiste-conservatrice[10].

En , Jim Karahalios s'est présenté à la présidence du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario et a ensuite déposé une plainte contre le parti après sa défaite, alléguant que le processus électoral avait été manipulé, que les règles électorales avaient été enfreintes et que certaines personnes avaient voté plusieurs fois pour élire son concurrent, Brian Patterson, qui a été soutenu par Doug Ford[11].

En 2019, Belinda Karahalios a présenté son premier projet de loi d'initiative parlementaire – le projet de loi 150, Loi de 2019 sur la garantie de la transparence et de l'intégrité dans les élections des partis politiques [12] Ford a d'abord indiqué que son gouvernement s'opposerait au projet de loi [13] mais, le projet de loi a finalement été adopté avec le soutien unanime de tous les députés présents à Queen's Park[14].

En , Jim Karahalios a annoncé qu'il se présenterait aux élections à la direction du Parti conservateur du Canada en 2020. Le , Karahalios était le troisième candidat dans la course et devait recueillir les 300 000 $ de dons et les 3 000 signatures d'approbation dont il avait besoin pour que son nom soit ajouté au bulletin de vote. Le , le parti a disqualifié Karahalios de la course à la présidence. Le , le juge de la Cour supérieure de l'Ontario, Paul Perell a décidé que Karahalios pouvait réintégrer la course. Mais avant que Karahalios ne puisse payer l'amende supplémentaire de 100 000 $ qui lui a été imposée par le comité de direction, le parti a disqualifié Karahalios de la course une deuxième fois[15].

Deux mois plus tard, le , Belinda Karahalios a été expulsée du caucus progressiste-conservateur par Doug Ford après avoir voté contre le projet de loi 195, la Loi sur la réouverture de l'Ontario (une réponse flexible à la Covid-19), qui étendrait le pouvoir d'urgence du gouvernement pendant la pandémie de Covid-19 . Karahalios a voté contre le projet de loi, le qualifiant de "dépassement inutile de notre démocratie parlementaire"[16],[17]. Un mois plus tard, Belinda Karahalios, son mari Jim et 18 autres membres du Parti PC de l'Ontario ont été retirés du Cambridge PC Riding Association à la suite de la décision de l'exécutif du parti, dirigé par Brian Patterson, en faveur de la « désinscription » de l'association de circonscription avec Élections Ontario[18].

Après la formation du partiModifier

Le , Jim et Belinda Karahalios ont publié une vidéo annonçant qu'ils formaient un nouveau parti politique, affirmant que le Parti PC de l'Ontario était irrécupérable. Déclarant qu'il n'y a « aucun parti à l'Assemblée législative de l'Ontario qui défend le contribuable, la petite entreprise, les lieux de culte, la promotion de la liberté, la promotion de la démocratie ou la lutte contre la corruption politique »[19],[20].

Le , le Nouveau Parti bleu a été officiellement enregistré par Élections Ontario. Le chef du parti, Jim Karahalios, a déclaré que le parti se concentrerait sur le soutien aux contribuables, aux lieux de culte et aux petites entreprises[21].

Résultats électorauxModifier

Élection Chef Candidats Votes % Sièges
2022 Jim Karahalios 123 127 180 2,72 %
0  /  124

Notes et référencesModifier

  1. « Elections Ontario Registered Parties »
  2. (en-CA) « Ontario needs a Plan B for fighting Trudeau's carbon tax — and this is it », financialpost (consulté le )
  3. « Sudbury by-election court decision could spell legal trouble for PC leader Patrick Brown | National Newswatch », www.nationalnewswatch.com (consulté le )
  4. a et b (en) « Party activist who opposed Patrick Brown gets apology from interim PC leader », thestar.com, (consulté le )
  5. (en) « Party activist who opposed Patrick Brown gets apology from interim PC leader », thestar.com, (consulté le )
  6. (en-CA) « FUREY: By not releasing carbon tax costs, Trudeau is just helping Doug Ford », torontosun (consulté le )
  7. « PressReader.com – Your favorite newspapers and magazines. », www.pressreader.com (consulté le )
  8. (en) « Tories want to heal rifts after divisive leadership race », therecord.com, (consulté le )
  9. (en-US) « Cambridge finally has a PC candidate for the provincial election and it's Belinda Karahalios », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. "PC Belinda Karahalios wins in Cambridge riding".
  11. Colin D'Mello, « Lawsuit by Ontario Progressive Conservative member alleges 2018 party presidential election was flawed », CTV News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) « Ensuring Transparency and Integrity in Political Party Elections Act, 2019 », Legislative Assembly of Ontario (consulté le )
  13. (en) D'Mello, « Ontario PC government will not support MPP's election transparency bill », Toronto, (consulté le )
  14. (en-US) « Bills to keep seniors together, make internal party elections more transparent pass second reading », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (en-CA) « A day after court setback, Conservative Party again disqualifies Jim Karahalios from leadership race », nationalpost (consulté le )
  16. « Doug Ford ejects Cambridge MPP from PC caucus for voting against COVID-19 bill », Toronto Star,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Cambridge MPP Belinda Karahalios booted from PC caucus after voting against COVID-19 emergency bill », CBS News,‎ (lire en ligne)
  18. (en) « Elections Ontario receives complaint from Cambridge PC Riding Association », KitchenerToday.com (consulté le )
  19. « Ousted PC MPP Belinda Karahalios, husband Jim readying new party », CBCNews,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. (en-US) « New Blue Party of Ontario », New Blue Party of Ontario (consulté le )
  21. « Former Cambridge Conservative MPP Belinda Karahalios and husband register new political party », Waterloo Region Record,‎ (lire en ligne, consulté le )