Noëlle Bréham

journaliste française

Noëlle Bréham
Naissance
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste, animatrice de radio et de télévision, productrice de radio
Médias actuels
Pays France
Média Radio
Télévision
Fonction principale Animatrice
Historique
Radio France Inter
Télévision TF1, Antenne 2, La Cinq, La Cinquième, France 5

Noëlle Bréham, née le , est une journaliste, animatrice de radio, de télévision et productrice de radio française.

Elle a notamment animé à la radio, de 1997 à 2022, l'émission Les p'tits bateaux sur les ondes de France Inter et, à la télévision de 2002 et 2015, l'émission de jardinage Silence, ça pousse ! sur la chaîne France 5, en compagnie de Stéphane Marie.

BiographieModifier

DébutsModifier

Descendante de la famille Bonaparte (plus précisément de Lucien Bonaparte, frère de l'empereur Napoléon Ier) par sa grand-mère maternelle, elle-même petite-fille du général István Türr et de son épouse Adeline Bonaparte-Wyse[1], Noëlle Bréham commence sa carrière à la radio France Inter en 1983[2] après avoir été remarquée dans Les Bleus de la nuit, une émission d'été de la radio[3]'[4].

À la télévisionModifier

En 1987, Noëlle Bréham co-anime l'émission de voyages Envole-moi (TF1), Ciel, mon mardi ! (TF1) de Christophe Dechavanne, Portrait des passions françaises (La Cinq[5]), La Cinquième rencontre (La Cinquième), et des jeux comme Pyramide (Antenne 2) avec Patrice Laffont[6],[7].

De 2002 à 2015, elle co-anime avec Stéphane Marie l'émission de jardinage Silence, ça pousse ! sur France 5[7]. Elle est remplacée par Caroline Munoz.

À la radioModifier

Noëlle Bréham anime diverses émissions à la radio sur les ondes de France Inter, les matins et les après-midis, notamment sur le théâtre, la chanson, la télévision et la psychologie[2], comme Arts scéniques et bouts d'ficelle[réf. nécessaire] ou Histoire de plantes de 1985 à 1987 avec Jean-Marie Pelt[8].

À partir de 1997[9], elle anime et produit sur France Inter l'émission Les p'tits bateaux[6], où elle répond aux questions des jeunes enfants en compagnie d'experts[2].

Durant les étés 2002 et 2003, elle anime et produit l'émission La situation est grave mais pas désespérée, dans laquelle elle réfléchit aux petits soucis de la vie quotidienne avec deux psychologues[2].

Pendant l'été 2015, elle présente la pré-matinale (h-h) de France Inter, Le Cinq sept de l'été[10]. À la rentrée 2015, elle quitte la co-présentation de son émission de télévision Silence, ça pousse ! pour animer sur France Inter La Nuit est à vous, une quotidienne intimiste diffusée de 23 h à h[11],[12].

Pendant la saison 2016-2017, elle anime État d'esprit, une émission autour du bien-être sur un rythme hebdomadaire, le dimanche à 22 h[13],[14]

Pendant le confinement du printemps 2020, son émission Les p'tits bateaux devient quotidienne[15].

En novembre 2022, elle est licenciée de France Inter pour avoir refusé de signer un nouveau CDD alors qu'elle réclamait, après 40 ans d'antenne, un CDI[16]. L'affaire est devant le conseil de prud’hommes[17].

Vie privéeModifier

Discrète sur sa vie personnelle, Noëlle Bréham a acquis dans le département des Yvelines une ancienne ferme où elle vit[18].

Émissions de télévisionModifier

Émissions radiophoniquesModifier

Sur France Inter :

  • 1983-1985 : Si on comptait les moutons ensemble (le vendredi 3h-5h)
  • 1985-1987 : Titre inconnu (du lundi au vendredi 16h30-19h)
  • 1987-1988 : Réveil mutin (le dimanche 6h30-9h30)
  • 1988-1989 : Service Compris (du lundi au vendredi 14h-15h)
  • 1989-1990 : Chine Chine (le samedi 9h-10h30)
  • 1990-1991 : Inter week-end (le dimanche 6h-9h30) avec Roger Gicquel
  • 1991-1992 : Les enfants d'Inter (le vendredi 16h-17h) avec Roland Dhordain
  • 1996-1997 : Bonjour, bonjour les hirondelles (du lundi au vendredi 11h-12h) avec Alain Poulanges
  • 1997-2022 : Les p'tits bateaux (le dimanche 19h30)
  • 1998-2004 : Qu'en pense l'Europe ? Que veut l'Europe ?/ Les bâtisseurs de l'Europe/ L'Europe, c'est vous (le samedi 19h30-20h) avec Roland Dhordain
  • 2004-2005 : Au fil d'Inter (le dimanche 10h15-11h) avec Brigitte Patient
  • 2008-2009 : Déjà debout ou pas encore couché (le dimanche 5h-7h)
  • 2015-2016 : La Nuit est à vous (du lundi au vendredi 23h-01h)
  • 2016-2017 : Etat d'esprit (le dimanche 23h-00h)

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://fmoreaunapoleon233310.wordpress.com/2013/03/15/genealogie-complete-de-la-famille-bonaparte/
  2. a b c et d « Biographie de Noëlle Bréham », sur le site de Première (consulté le )
  3. « Noëlle Bréham - La biographie de Noëlle Bréham avec Voici.fr », sur Voici.fr
  4. « Les 100 ans de la radio : Souvenirs », La Croix,
  5. « La 5 13/06/1991 Portrait des passions françaises : émission du 13 juin 1991 », sur ina.fr
  6. a et b « Biographie de Noëlle Bréham », sur le site de Télé Loisirs (consulté le ).
  7. a et b « Biographie de Noëlle Bréham », sur le site de France 5 (consulté le )
  8. « 1987 sur France Inter : dans le coin de l'oreille », sur le site de France Inter, .
  9. Marjorie Devoucoux, « Les p'tits bateaux - Noëlle Bréham », Présentation du livre Les p'tits bateaux tiré de l’émission de Radio, sur Radio France.fr (consulté le ).
  10. « Le 5/7 du 4 août », sur le site de France Inter, .
  11. Kevin Boucher, « Silence, ça pousse ! : Noëlle Bréham quitte Stéphane Marie pour France Inter », sur PureMédias, .
  12. Claudie Verner, « Silence ça pousse : que devient Noëlle Breham ? », sur le site de Télé Star,
  13. Page de l'émission.
  14. « Radio France : Vincent Josse quitte la matinale de France Musique, Kathleen Évin passe en hebdo sur Inter », sur www.ozap.com, (consulté le ).
  15. « De l'info, des conseils et de l'écoute : une nouvelle grille des programmes sur France Inter », sur www.franceinter.fr, (consulté le )
  16. « La capitaine des « P’tits Bateaux », sur France Inter, est débarquée », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Noëlle Bréham, productrice à France Inter, raconte quarante ans de CDD », sur Télérama, (consulté le )
  18. « Qu'est-il arrivé à Noëlle Breham (Silence ça pousse) et à quoi ressemble-t-elle maintenant? »

Liens externesModifier