Niterói

municipalité brésilienne

Niterói est une ville du Brésil, dans l'État de Rio de Janeiro. La population est d'environ 470 000 habitants et elle occupe une surface de 129 km2.

Niterói
Surnom : Cidade sorriso (Cité Sourire)
Blason de Niterói
Héraldique
Drapeau de Niterói
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État Rio de Janeiro
Langue(s) portugais
Maire Rodrigo Neves Barreto (PV)
Fuseau horaire UTC-3
Démographie
Gentilé niteroiense
Population 516 981 hab.[1] (2021)
Densité 3 865 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 53′ 00″ sud, 43° 06′ 13″ ouest
Altitude m
Superficie 13 376 ha = 133,76 km2
Divers
Fondateur
Date de fondation
Araribóia
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte topographique du Brésil
Niterói
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte administrative du Brésil
Niterói
Géolocalisation sur la carte : État de Rio de Janeiro
Voir sur la carte administrative de l'État de Rio de Janeiro
Niterói
Liens
Site web http://www.niteroi.rj.gov.br/

Toponymie

modifier

En 1819, le village de São Lourenço dos Índios est reconnu par le gouvernement central et reçoit le nouveau nom de Vila Real da Praia Grande (« village royal de la grande plage » en français), qui constitue le centre historique de la ville.

Le , Vila Real da Praia Grande est officiellement rebaptisé du nom Niterói qui signifie « eau cachée » en tupi, mais on l'épela « Nictheroy », jusqu'au milieu du XXe siècle.

Géographie

modifier

La ville est située sur le côté est de l'entrée de la baie de Guanabara, face à Rio de Janeiro distante de 13 km à laquelle elle est reliée par le pont Rio-Niterói et un service de catamarans.

Niterói est très liée à la ville de Rio de Janeiro. Une grande partie de sa population y travaille, ce qui explique le grand mouvement sur le pont Rio-Niterói tous les jours, entre h et 10 h du matin vers Rio et vers Niterói, de 17 h à 20 h.

Histoire

modifier
 
Plage d'Icaraí

La ville a été fondée le par un Amérindien appelé Araribóia, qui a été renommé plus tard Martim Affonso de Souza. Niterói est la seule ville brésilienne fondée par un Amérindien.

Après la guerre contre la France pour le contrôle de la baie de Guanabara, Araribóia obtint du gouverneur général, Mem de Sá, de recevoir, comme récompense, des terres au-delà de la baie qu'il appela Banda D'Além (« Terre de là-bas »). Sa demande fut satisfaite et le village de São Lourenço dos Índios, premier nom de la ville, fut créé.

L'expansion de l'urbanisation intervient à la fin du XIXe siècle, quand un service de funiculaire est mis en place. Au début du XXe siècle l'industrialisation de la ville commence. À cette époque le village fut élevé au statut de ville.

Niterói, capitale de l'État de Rio de Janeiro

modifier

Entre 1834 et 1960, la ville de Rio de Janeiro fut la capitale du Brésil avant que celle-ci ne soit transférée à Brasilia. Son district fédéral (pt) était alors enclavé dans l'État de Rio de Janeiro, dont Niterói fut donc la capitale de 1834 à 1894 (la loi connue comme « Ato Adicional » de 1834 est l'acte légal qui a élevé la ville de Niterói au statut de capitale de l'État), puis de 1903 à 1975 (de 1894 à 1903, la capitale fut transférée à Petrópolis). Lorsque Rio de Janeiro perdit son statut de capitale fédérale en 1960, ce district fut transformé en État de Guanabara, puis le , les États de Guanabara et Rio de Janeiro fusionnèrent au sein du nouvel État de Rio de Janeiro et dont Rio de Janeiro devint la capitale.

Divisions administratives

modifier

Dans les années 1990, les divisions administratives de la ville furent modifiées. Actuellement, la ville est divisée en cinquante-deux bairros (quartiers) et cinq Regiões de Planejamento ("Régions de Planification")[2]:

Praias da Baía
Bairro de Fátima
Boa Viagem
Cachoeiras
Centro
Charitas
Gragoatá
Icaraí
Ingá
Jurujuba
Morro do Estado
Pé Pequeno
Ponta d'Areia
Santa Rosa
São Domingos
São Francisco
Viradouro
Vital Brazil
Norte
Baldeador
Barreto
Caramujo
Cubango
Engenhoca
Fonseca
Ilha da Conceição
Santa Bárbara
Santana
São Lourenço
Tenente Jardim
Viçoso Jardim
Oceânica
Cafubá
Camboinhas
Engenho do Mato
Itacoatiara
Itaipu
Jacaré
Jardim Imbuí
Maravista
Piratininga
Santo Antônio
Serra Grande
Pendotiba
Badu
Cantagalo
Ititioca
Largo da Batalha
Maceió
Maria Paula
Matapaca
Sapê
Vila Progresso
Leste
Muriqui
Rio do Ouro
Várzea das Moças

Société

modifier

La qualité de vie à Niterói est parmi les meilleures au Brésil d'après l'ONU[réf. nécessaire].

Musée d'art contemporain (MAC)

modifier
 
Le Musée d'art contemporain

La principale attraction de la cité est le Musée d´art contemporain (MAC), installé dans un bâtiment construit par Oscar Niemeyer.

Personnalités liées à la ville

modifier
  • Martine Grael, skipper brésilienne, double champion olympique.
  • Leonardo, footballeur et ancien joueur et directeur sportif du Paris Saint Germain, vainqueur de la Coupe du monde en 1994 et finaliste de la Coupe du monde en 1998
  • Edmundo, footballeur brésilien, finaliste de la Coupe du monde en 1998.
  • Altair, footballeur brésilien, champion de la Coupe du monde en 1962
  • Agnaldo Rayol, chanteur et acteur.
  • Rafael dos Anjos, pratiquant brésilien de MMA, champion des poids legers de l'UFC.
  • Ricardo Arona, combattant de MMA.
  • Torben Grael, quintuple médaillé olympique de voile.
  • Marcelo Ferreira (1965-), double champion olympique de voile.

Spécificité

modifier
  • Un lycée franco-brésilien est situé à Niterói, le Centre Intégré d'Éducation Publique 449 Leonel de Moura Brizola.

Références

modifier

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :