Ouvrir le menu principal

Ningirsu
Dieu de la mythologie mésopotamienne
Vase dédié par Entemena, roi de Lagash, au dieu Ningirsu. Argent et cuivre, 2400 av. J.-C.
Vase dédié par Entemena, roi de Lagash, au dieu Ningirsu. Argent et cuivre, 2400 av. J.-C.
Caractéristiques
Fonction principale Dieu du royaume de Lagash, divinité agraire, dieu guerrier
Parèdre Bau
Équivalent(s) par syncrétisme Ninurta
Culte
Région de culte Sumer
Temple(s) Girsu, Lagash
Symboles
Attribut(s) Bêche

Ningirsu est une divinité sumérienne. Il est le dieu tutélaire de l'État de Lagash, son temple principal se trouvant dans la ville de Girsu (Tello), et non dans la ville même de Lagash. Son nom signifie d'ailleurs « Seigneur (NIN) de Girsu ». Sa parèdre est la déesse Bau.

Ningirsu est un divinité agraire : son symbole est la bêche. En tant que divinité tutélaire de Lagash, il est considéré comme le véritable roi du royaume, dont le souverain terrestre n'est que le vicaire (ENSÍ). Dans chacun de leurs exploits guerriers, les rois de Lagash attribuent le mérite de la victoire à leur dieu, comme Eannatum dans la Stèle des Vautours, qui nous offre par ailleurs une représentation fragmentaire de Ningirsu.

Comme tout ce qui concerne Lagash, Ningirsu perdit de l'importance après la chute de ce royaume au XXIIe siècle avant notre ère, et il n'occupe pas une place importante dans la religion mésopotamienne. Ses attributs sont repris par Ninurta, divinité de Nippur, à l'origine un dieu-guerrier, qui devient alors aussi une divinité agraire, et se voit lui aussi attribuer Bau comme parèdre.

BibliographieModifier

  • (en) J. Black et A. Green, Gods, Demons and Symbols of Ancient Mesopotamia, Londres, , p. 138
  • (de) Michael P. Streck, « Ninurta/Ninĝirsu A. I. In Mesopotamien », dans Reallexicon der Assyriologie und Vorderasiatischen Archäologie, vol. IX (7/8), Berlin, De Gruyter, , p. 512-522

Notes et référencesModifier