Nikola Selaković

homme politique serbe

Nikola Selaković
Illustration.
Nikola Selaković
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères
En fonction depuis le
(27 jours)
Président du gouvernement Ana Brnabić
Gouvernement Brnabić II
Prédécesseur Ivica Dačić
Ana Brnabić (intérim)
Ministre de la Justice (et de l'Administration publique)

(4 ans et 15 jours)
Président du gouvernement Ivica Dačić
Aleksandar Vučić
Prédécesseur Snežana Malović (Justice)
Milan Marković (Administration publique)
Successeur Kori Udovički à partir du 27 avril 2014 (Administration publique)
Biographie
Date de naissance (37 ans)
Lieu de naissance Užice, Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie République fédérative socialiste de Yougoslavie
Nationalité Serbe
Parti politique Parti progressiste serbe (SNS)
Diplômé de Faculté de droit de l'université de Belgrade
Profession Juriste
Religion Orthodoxe serbe
Résidence Belgrade

Nikola Selaković (en serbe cyrillique : Никола Селаковић ; né le à Užice) est un juriste et un homme politique serbe. Il est membre de la présidence du Parti progressiste serbe (SNS). Le , il est élu ministre de la Justice et de l'Administration publique dans le gouvernement d'Ivica Dačić ; le , il est reconduit dans ses fonctions. Le , il est à nouveau élu ministre de la Justice dans le gouvernement d'Aleksandar Vučić[1] jusqu'au .

Études et carrière professionnelleModifier

Nikola Selaković naît le à Užice. Il étudie à la Faculté de droit de l'université de Belgrade, où il obtient une licence et un master puis, en 2010, il s'y inscrit pour effectuer des études doctorales. Pendant ses études, il remporte trois fois le concours de rhétorique organisé par la faculté. À partir de 2003, au sein de la faculté, il est membre puis secrétaire du Club des amateurs de droit antique et romain « Forum Romanum »[1].

Il participe avec une équipe d'étudiants à la Philip C. Jessup International Law Moot Court Competition et, en 2007, il remporte le premier prix de la Fondation Alan Votson pour son projet « Le Code de Dušan et les transcriptions du droit »[1],[2].

De 2005 à 2009, il travaille pour le rectorat de l'université de Belgrade et, en 2009, il est chargé de cours à la Faculté de droit, où il enseigne le droit comparé et l'« histoire nationale des rapports entre l'État et le droit » ; en 2010, il est nommé assistant en histoire du droit[1].

Parcours politiqueModifier

Nikola Selaković entre au Parti progressiste serbe (SNS) de Tomislav Nikolić dès sa création en 2008. Il devient membre du comité central, membre du conseil exécutif et président du Conseil juridique du parti et, en septembre 2012, il est élu membre de la présidence du SNS[1].

Aux élections législatives du , Nikola Selaković figure sur la liste de la coalition « Donnons de l'élan à la Serbie », emmenée par Nikolić[3]. L'alliance obtient 24,04 % des suffrages et envoie 73 députés à l'Assemblée nationale de la République de Serbie[4]. Le , Selaković est élu ministre de la Justice et de l'Administration publique dans le gouvernement d'Ivica Dačić soutenu par le nouveau président Nikolić[1],[5].

En tant que ministre, il devient membre permanent du Conseil supérieur de la magistrature (en serbe : Visoki savet sudstva) et membre du Conseil d'État des procureurs (Državno veće tužilaca)[1],[6].

Après la crise gouvernementale de l'été 2013, le , Nikola Selaković est reconduit dans ses fonctions ministérielles dans le gouvernement Dačić remanié[1],[7].

Malgré ce remaniement, le , le président Nikolić, à l'instigation d'Aleksandar Vučić, premier vice-président du gouvernement Dačić et président du SNS, dissout l'Assemblée et convoque des élections législatives anticipées pour le [8],[9]. La liste menée par Vučić, nommée « Un avenir dans lequel nous croyons » (en serbe : Budućnost u koju verujemo), rassemble aussi le Parti social-démocrate de Serbie, Nouvelle Serbie, le Mouvement serbe du renouveau et le Mouvement des socialistes[10] et elle remporte à elle seule 48,34 % des suffrages, obtenant ainsi 158 députés sur 250 à l'Assemblée nationale[11]. Le , Vučić est élu par l'Assemblée président du gouvernement de la Serbie[12] et Nikola Selaković redevient ministre de la Justice, tandis que l'Administration publique est rattachée au ministère dirigé par Kori Udovički[1],[13].

Vie privéeModifier

Nikola Selaković parle anglais, français et italien[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j (en) « Nikola Selakovic », sur http://www.srbija.gov.rs, Site du Gouvernement de la Serbie (consulté le 18 mai 2014)
  2. (en) « Nikola Selaković Receives the Alan Watson Prize », sur http://www.alanwatson.org, Fondation Alan Votson (consulté le 18 mai 2014)
  3. (sr) « Donnons de l'élan à la Serbie - Tomislav Nikolić », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 18 mai 2014)
  4. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 6. maja 2012. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 18 mai 2014)
  5. (en) « New cabinet elected ; PM, ministers take oath of office », sur http://www.b92.net, B92, (consulté le 18 mai 2014)
  6. (sr) « Članovi stalnog sastava Visokog saveta sudstva », sur http://www.vss.sud.rs, Site du Conseil supérieur de la magistrature (consulté le 18 mai 2014)
  7. (sr) « Srbija dobila novu Vladu », sur http://www.novosti.rs, Večernje novosti, (consulté le 18 mai 2014)
  8. (en) « Serbian president dissolves parliament, calls early election for March 16 », sur http://www.foxnews.com, Fox News, (consulté le 18 mai 2014)
  9. (en) Ivana Sekularac, « Serbia's president calls parliamentary election for March 16 », sur https://www.reuters.com, Reuters, (consulté le 18 mai 2014)
  10. (sr) « Aleksandar Vučić - Budućnost u koju verujemo », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 18 mai 2014)
  11. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 16. marta 2014. godine. », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 18 mai 2014)
  12. (en) « New government elected », sur http://www.srbija.gov.rs, Site du Gouvernement de la Serbie, (consulté le 18 mai 2014)
  13. (sr) « Vučić predstavio svoj kabinet : Nema više feuda », sur http://www.blic.rs, Blic, (consulté le 18 mai 2014)

Articles connexesModifier