Nicolas Frémery

sculpteur français
Nicolas Frémery
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinction

Nicolas Frémery est un sculpteur français actif au XVIIe siècle et mort après 1687.

ŒuvreModifier

Nicolas Frémery obtient en 1680 le second prix de sculpture de l'Académie de France à Rome[1] ; il séjourne trois ans à Rome en compagnie des sculpteurs Jean Joly, Nicolas Coustou et Jean-Baptiste Gois[2].

Nicolas Fréméry y réalise des copies en marbre de statues antiques, classiques et hellénistiques, notamment de la Vénus de Médicis et de l'Apollino (ou Apollon de Florence, dit aussi Apollon Lycien) [3],[4] ; cette pratique de la copie est l'élément essentiel de l’apprentissage des artistes pensionnés par le roi, qui ne réalisent quasiment pas d’œuvres d’invention[2].

Il a sculpté en 1684 deux statues en marbre pour les jardins du château de Versailles[2] :

  • Faustine, représentant l'impératrice romaine Faustine la Jeune, installée dans la demi-lune arborée du bassin de Neptune, en arrière de la partie engazonnée ; elle est installée en pendant de la statue de Bérénice par François Lespingola et ces deux statues encadrent le groupe sculpté La Renommée du Roi de Domenico Guidi[2].
  • Uranie du Capitole, installée sur les rampes de parterre de Latone ; la statue est ainsi décrite dans l'Estat présant des figures en 1686 : « Hurany est la figure d’une jeune femme regardante à droite, et de la même main tiente une lunette d’aproche, et de l’autre main un papier où sont escrit les signes des zodiaques. Faite par le sr Fremery, pentionnaire du roy. Elle a de haut 7 pieds »[5].
 
Faustine

NotesModifier

  1. Archives de l'art français, 1858, p. 278 Lire en ligne.
  2. a b c et d Alicia Adamczak, « Dans l’ombre de Girardon : sculpteurs champenois sur le chantier versaillais », dans Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2015 Lire en ligne.
  3. « Praxitèle un maître de la sculpture antique », sur Musée du Louvre.
  4. Notice no M5037000049, base Joconde, ministère français de la Culture.
  5. Alexandre Maral, « L’ "Estat présant des figures" (1686), première description des sculptures des jardins de Versailles après l’installation de la cour : un document inédit », dans Bibliothèque de l'école des chartes, 2012, tome 170, p. 59-102 Lire en ligne.

Liens externesModifier