Ngozi (Burundi)

ville du Burundi

Ngozi
Administration
Pays Drapeau du Burundi Burundi
Province Ngozi
Démographie
Gentilé Ngozien, ienne
Population 113 000 hab. (2020)
Densité 10 089 hab./km2
Géographie
Coordonnées 2° 54′ 00″ sud, 29° 50′ 00″ est
Altitude 1 820 m
Superficie 1 120 ha = 11,2 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Agasaka ka Inarunyonga, Igisumanyezi ca Mukinya
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Burundi
Voir sur la carte administrative du Burundi
City locator 14.svg
Ngozi

Ngozi est une ville située dans le nord du Burundi. C'est la capitale de la province de Ngozi, l'une des 18 provinces du pays et la troisième plus grande ville du Burundi après Bujumbura et Gitega, dépassant actuellement 100 000 habitants.

Découpage administratifModifier

La ville de Ngozi comprend  :

  • Un centre administratif : Quartier Gabiro, Kigwati
  • Les centres commerciaux: Shikiro (communément appelé Swahili), Rubuye
  • Les quartiers résidentiels: Kinyami (I,II,Gatare), Kanyami, Muremera, Gisagara

Malgré l'existence officielle de six quartiers dans la zone urbaine, la ville s’étend de plus en plus dans la zone rurale de la commune Ngozi, et des quartiers, comme Burengo, continuent de voir le jour[1].

ReligionModifier

Ngozi est le siège d'un évêché créé le , successeur d'un vicariat apostolique créé le . L’Église pentecôtiste s'est installée à Gisagara depuis les années 90.

Un foisonnement d'Églises de Réveil, apparues dans les années 2000 au Burundi, s'est également manifesté dans la ville de Ngozi. Les plus grandes incluent Agape Church (Gabiro), Bon Berger, Foursquare, l'Église Vivante, New Life Church.

GastronomieModifier

À Ngozi, on produit la Bourasine, une liqueur d'ananas. La ville produit également la bière et les jus Soma Burundi et Sangwe. Les plats à base de banane légume restent les moins chers dans la ville.[pertinence contestée]

Sports et cultureModifier

Ngozi est le fief des équipes de sport collectifs dont le Messager FC qui joue dans la Primus League, Olympique Muremera de la deuxième division nationale de football. Le basket y est également très populaire avec les équipes comme Target et surtout la sélection féminine qui a été championne du Burundi en .

Infrastructures sportivesModifier

Le stade de football Agasaka est construit sur la place de l'ancien terrain du Bataillon 4. Il devrait accueillir des compétitions sportives en . Le stade olympique de Muremera a été inaugure en , mais sert actuellement pour des évènements officiels. Les terrains couverts pour les jeux en intérieur restent un problème, seul le lycée Don Bosco dispose d'un gymnase couvert. Les compétitions du championnat local de l'association de basketball de Ngozi (ABN) se jouent en extérieur, sur le terrain DPAE.

La vallée de Vyerwa reste la destination de la compétition annuelle Rallye de Ngozi du club automobile du Burundi.

Compétitions et équipes localesModifier

Deux associations locales ont une compétition régulière : l'association de football de Ngozi et l'association de basketball de Ngozi. Les deux ont également des équipes masculines et féminines.

Les équipes locales les plus actives sont:

  • Football : Messager Ngozi FC (champion national 2021), Ngozi City (Ligue B Nationale), Fofila (Ligue 1 féminine),
  • Basketball : Targets Intamenwa, Friends Team,Messager Ngozi BBC
  • Automobile : Messager Ngozi AC

Musique et clubs culturelsModifier

Plusieurs périodes ont marqué l'histoire musicale de la ville de Ngozi

Ère Canjo AmisiModifier

Canjo Amisi est natif de Ngozi bien que n'ayant pas réellement construit sa carrière dans la ville

Années 2000Modifier

Les années 2000 sont marquées par l'effervescence des natifs de Kugasaka. L'artiste reggae Saidi Brazza a marqué cette génération grâce a ses chansons qui ont connu un vrai succès au niveau national et régional. Autour de cette personnalité et d'autres enthousiastes naitront des initiatives de développement de l'industrie musicale mais qui s'effritent rapidement. On peut citer les projets Kugasaka Records, Rock Bujumbura, Kugasaka Musicl Label, Hope Talent Entertainment, etc.

Nouvelle générationModifier

L'ère 2010 va permettre l'émergence d'une nouvelle génération qui connait un succès plus ou moins important, notamment grâce à leur présence sur la scène musicale de la ville de Bujumbura, l'épicentre culturel du pays. Les jeunes Masterland, Kirikou, Jadix, Fat Drama, Endo Mike, Difficile 5G , T Wally essaient tant bien que mal de s’affirmer avec le soutien des labels locaux (Master Music, Bantu Bwoy, The Fighters). Le label Hope Talent de Ngozi est de moins en moins présent, après avoir soutenu les projets à succès comme Umbamwo de Esher Nish et Arankatira du groupe Ngozien Irimbo vocal Arankatira[2].

Club culturelsModifier

Le club Kugasaka existe et a déjà sorti plusieurs titres en vidéo.

Événements culturelsModifier

Miss KugasakaModifier

L'élection de Miss Kugasaka est un événement annuel ouvert aux natives de la province. Son rendez vous varie avec une préférence pour le mois de décembre.

Kugasaka FestivalModifier

Le Kugasala Festival en à sa toute première édition, mais déjà les débuts sont prometteurs avec la participation de plus de 2 000 festivaliers.

TourismeModifier

Ngozi abrite l'arbre mythique dit Agasaka ka Inarunyonga qui se trouve juste sous les bureaux de l'administration provinciale. D'autres lieux à visiter sont les crevasses du mont Mukinya, dans lesquelles selon les traditions on jetait les filles enceintes avant leur mariage.

Notes et référencesModifier

  1. UN HABITAT, Burundi : Profil Urbain De Ngozi (French), UN HABITAT, , 30 p. (ISBN 978-92-1-132519-5, lire en ligne)
  2. « Arankatira by Irimbo vocals ft Double Jay » (consulté le )