Ouvrir le menu principal
Neal Ascherson
Neal Ascherson After Dark 10th July 1987.JPG
Apparaissant sur le programme de discussion télévisée After Dark en 1987.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Conjoints
Corinna Adam (en)
Isabel Hilton (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Prix James Cameron (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles de Neal Ascherson, né le , est un journaliste et un écrivain Écossais.

Sommaire

BiographieModifier

Ascherson est né à Édimbourg le 5 octobre 1932[1]. Il a reçu une bourse d'études à Eton[2]. Avant d'aller à l'université, il a fait son service national en tant qu'officier dans les Royal Marines, servant de juillet 1951[3] à septembre 1952[4], et voyant le combat en Malaisie[2]. Il a ensuite assisté au King's College, Cambridge, où il a découvert l'histoire et obtenu un diplôme avec une triple étoile premier degré[2]. L'historien Eric Hobsbawm a été son tuteur à Cambridge et a décrit Ascherson comme "peut-être le plus brillant étudiant que j'ai jamais eu. Je ne lui ai pas vraiment appris grand-chose, je l'ai laissé faire."[1]. Il est membre de la société semi-secrète Cambridge Apostles, un club de débat largement réservé aux étudiants les plus brillants.

CarrièreModifier

Après avoir obtenu son diplôme, il a refusé les offres de poursuivre une carrière universitaire[1]. Au lieu de cela, il a choisi une carrière dans le journalisme, d'abord dans The Manchester Guardian , puis à The Scotsman (1959-1960), The Observer (1960-1990) et The Independent on Sunday (1990-1998)[2]. Il a écrit des scénarios pour la série documentaire The World at War (1973-74) et la Guerre Froide (1998). Il a également contribué régulièrement à London Review of Books[2].

Ascherson a donné des conférences et écrit de nombreux articles sur les affaires polonaises et d'Europe de l'est[5],[6].

Lors de l'élection pour le Parlement Écossais en 1999, il s'est porté candidat parti Libéral-Démocrate dans la circonscription du Renfrewshire occidental, mais n' a pas été élu[7].

Depuis 2016, Ascherson est professeur invité à l'Institute of Archaeology, University College de Londres[8],[2]. Il est rédacteur en chef de Public Archaeology, une revue académique associée à l'UCL consacrée aux questions et développements de CRM et d'archéologie publique, depuis sa création en 1999[9].

Prix et distinctionsModifier

En 1991, Ascherson a reçu un doctorat honoris causa de l'Open University en tant que Docteur de l'Université[10]. Le jour de la Fête de la Saint-André 2011 lors de leur réunion d'anniversaire, la Society of Antiquaries of Scotland a élu Ascherson membre honoraire.

Vie personnelleModifier

La première épouse de Neal Ascherson était Corinna Adam; le couple s'est rencontré pour la première fois à l'Université de Cambridge et s'est marié en 1958. Ils eurent deux filles ensemble avant de se séparer en 1974. Le couple a divorcé en 1982[11]. Corinna Ascherson, également journaliste, est décédée en mars 2012[11],[12].En 1984, il épouse sa seconde femme, la journaliste Isabel Hilton[1]. Le couple vit actuellement à Londres et a deux enfants (aujourd'hui adultes), Iona et Alexander. Sa tante était l'actrice britannique Renée Asherson[13].

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d Nicholas Wroe, « Romantic nationalist », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d e et f "The SRB Interview: Neal Ascherson", Scottish Review of Books (en), Musselburgh, Scotland, 3 août 2014, consulté le 26 janvier 2017
  3. "No. 39293". The London Gazette. 24 juillet 1951. p. 3994.
  4. "No. 39657". The London Gazette. 30 septembre 1952. p. 5149.
  5. « UK writer Neal Ascherson discusses NATO, EU on Prague visit », Radio Prague, (consulté le 13 mai 2004).
  6. « Neal Ascherson - fascinating memories of the Soviet invasion and much more », Radio Prague, (consulté le 8 juin 2004).
  7. (en) « Vote 99: Scotland Constituencies & Regions. Renfrewshire West », BBC News (consulté le 3 mars 2017).
  8. « People: Staff: Honorary », Our Staff, UCL Institute of Archaeology (consulté le 5 janvier 2016).
  9. Carman, John, Archaeology and Heritage: An Introduction, London and New York, Continuum International Publishing Group, (ISBN 0-8264-5894-7, OCLC 48140490).
  10. « Neal Ascherson books | Folio Biography », sur www.foliosociety.com (consulté le 17 janvier 2017)
  11. a et b « Corinna Ascherson », The Times,‎ (lire en ligne) (subscription required)
  12. Pavan Amara "Rhyl Street flat blaze victim, Corinna Ascherson, an idealistic socialist once one half of ‘journalism’s golden couple’", Camden New Journal, 15 March 2012
  13. Brian Pendreigh, « Obituary: Renée Asherson, actress », The Scotsman,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier