Nathalie des Isnards

entrepreneure française
Nathalie des Isnards
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

Nathalie des Isnards est une entrepreneuse, créatrice de la start-up madamePee qui produit des « urinoires » féminines.

BiographieModifier

Elle fait des études commerciales à l'IESEG à Lille[1] et travaille pendant dix ans à la gestion des ressources humaines d’Alcatel-Lucent[2], notamment comme directrice des ressources humaines (DRH)[3]. Elle est mère de quatre enfants[2].

madame PeeModifier

 
Logo de la société madamePee.
 
Vue intérieure d'une cabine d'urinoir féminin madamePee.

En 2017, après avoir dû rater le début d'un concert au festival Rock en Seine à cause de la queue pour aller aux toilettes pour femmes, elle cherche une solution au problème[2],[3],[4]. En 2018, elle fonde madamePee[3] au sein de l'incubateur French Event Booster[2] afin de créer des toilettes publiques féminines[2],[5]. Elle conçoit des « urinoires », avec un « e », pour « plus de liberté et d’égalité » pour les femmes à partir de leurs besoins et de leurs habitudes[2],[5] : leur design vise par exemple à ce qu'il y ait le moins de contacts possibles entre l'utilisatrice et la cabine[6],[3]. Ces urinoirs fonctionnent sans eau et permettent de récupérer les urines pour les transformer en fertilisant[2],[3]. Ils sont produits à Rennes[2] et assemblés à Templemars dans les Hauts-de-France à partir de matériaux recyclés ou recyclables[1].

En 2019, ces urinoirs féminins sont déployés dans divers événements comme le festival Solidays ou Paris-Plage[4].

En 2022, ces urinoirs féminins sont déployés dans Paris et font face aux critiques d'une partie des habitants, qui leur reprochent leur laideur ainsi que des écoulements d'urine, dus selon Nathalie des Isnards à une mauvaise utilisation[6].

En 2020, elle lance également des urinoirs pour hommes, monsieurPee[2].

En 2022, ses urinoirs sont installés dans six pays[2] : en France, au Portugal, en Belgique, en Andorre, en Côte d’Ivoire et au Canada[1].

Prix et reconnaissanceModifier

En 2022, elle est reconnue « Femme entrepreneure de l'année, coup de coeur du jury » lors des trophées des Femmes de l'industrie 2022 de l'Usine Nouvelle[2].

RéférencesModifier

  1. a b et c « madamePee: l'urinoir sans contact et intime pour les femmes », sur Challenges, (consulté le )
  2. a b c d e f g h i j et k Anne Debray, « Femme entrepreneure 2022, coup de cœur du jury : Nathalie des Isnards (Madame Pee), liberté, égalité, ténacité », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b c d et e Monique Clemens, « Avec son urinoir pour femmes, madamePee raccourcit l'attente », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  4. a et b Désirée de Lamarzelle, « Madame Pee Invente L’Urinoire Pour Femmes », sur Forbes France, (consulté le )
  5. a et b Véronique Lorelle, « Quand l’urinoir se féminise », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. a et b Marie Amelie Marchal, « À Paris, ces urinoirs pour femmes créent la polémique », sur actu.fr, (consulté le )