Ouvrir le menu principal

Naseau

narines de certains mammifères
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Nasaux.
Naseaux d'une vache

Le naseau (pl. naseaux) est l'orifice externe de l'appendice nasal de certains grands mammifères herbivores, en particulier les bovins, les ânes et les chevaux domestiques. Au nombre de deux, ils constituent la partie supérieure du museau, ou rhinarium. Le CNRTL le définit comme l'« orifice externe des narines des animaux, notamment du cheval, par lequel ils respirent et exercent leur odorat »[1].

Chez le chevalModifier

 
Naseaux dilatés d'un cheval arabe

Les naseaux se présentent comme deux « trous », généralement en forme de haricot, nettement séparés l'un de l'autre. Ils peuvent être plus ou moins dilatés, en particulier à l'effort. Lors de vocalisation comme le hennissement de contact, et lors de renâclements, les naseaux remuent.

MutilationModifier

Il était d'usage de fendre un naseau de l'âne pour empêcher son braiment durant la Première Guerre mondiale[2].

Notes et référencesModifier

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « naseau » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
  2. Roland Bruneau, « Les équidés dans la Grande Guerre », Bulletin de la Société française d'histoire de la médecine vétérinaire,‎ , p. 20-33 (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :