Nasdaq (entreprise)

entreprise américaine

NASDAQ
logo de Nasdaq (entreprise)

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (NDAQ)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Adena FriedmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Secteur financierVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Produit dérivé financierVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales OMX, NASDAQ et GlobeNewswire
Effectif 4 361 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web business.nasdaq.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 4 262 000 000 de dollars américains ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 774 000 000 de dollars américains ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nasdaq, anciennement NASDAQ OMX, est une entreprise qui gère la bourse américaine du même nom, c'est-à-dire le NASDAQ, ainsi qu'un certain nombre d'autres bourses notamment en Europe au travers OMX. Le groupe possède également la bourse de Boston ou la bourse de Philadelphie.

HistoireModifier

En , le Nasdaq acquiert l'opérateur boursier européen OMX pour 3,7 milliards de dollars[1].

En , le Nasdaq acquiert l'activité de relations presse de Thomson Reuters pour 390 millions de dollars[2].

En , le Nasdaq acquiert Marketwired, une entreprise américaine spécialisée dans la diffusion des communiqués de presse, pour une somme non dévoilée[3].

En , le Nasdaq annonce l'acquisition de International Securities Exchange (ISE), opérateur américain spécialisé dans les options, à Deutsche Börse pour 1,1 milliard de dollars, dans le contexte de fusion entre London Stock Exchange et Deutsche Börse[4].

En , Nasdaq annonce l'acquisition de eVestment, entreprise d'analyse des investissements, pour 705 millions de dollars[5].

En , Nasdaq annonce l'acquisition de l'entreprise suédoise Cinnober pour environ 190 millions de dollars[6].

En , Euronext lance une offre d'acquisition sur Oslo Bors pour 644 millions d'euros[7]. Suite à cela le Nasdaq qui possède une grande majorité des bourses scandinaves, lance une offre de 673 millions d'euros, avec le soutien du conseil d'administration de la bourse d'Oslo[8]. Mais Euronext réussit à avoir le soutien du gouvernement norvégien[9]. Le Nasdaq abandonne donc et laisse Euronext finaliser l'acquisition en juin 2019[10],[11].

En novembre 2020, le Nasdaq annonce l'acquisition de Verafin, une entreprise spécialisée dans la détection de fraude, pour 2,75 milliards de dollars[12].

RéférencesModifier

  1. Nasdaq to buy Nordic bourse group OMX for $3.7 bln, Reuters, 25 mai 2007
  2. Nasdaq to buy Thomson Reuters PR, IR units for $390 million, John Mccrank, Reuters, 12 décembre 2012
  3. Nasdaq to acquire news distributor Marketwired, Reuters, 12 février 2016
  4. Nasdaq to buy ISE options exchange from Deutsche Boerse, John Mccrank, Reuters, 9 mars 2016
  5. « Nasdaq to buy analytics firm eVestment for $705 million », sur Reuters,
  6. « Nasdaq to buy Swedish trading solution provider Cinnober », sur Reuters,
  7. Inti Landauro et Terje Solsvik, « Euronext launches $729 million bid for Oslo bourse », sur Reuters,
  8. « Euronext dispute la Bourse d'Oslo au Nasdaq », sur La Tribune,
  9. Sudip Kar-Gupta et Terje Solsvik, « Norway clears way for Euronext to secure Oslo Bors in Nasdaq battle », sur Reuters,
  10. « Nasdaq renonce à la Bourse d'Oslo, Euronext renforcé en Europe », sur La Tribune, (consulté le 25 juin 2019)
  11. « EURONEXT finalise l'acquisition d'Oslo Børs VPS, dont elle détient près de 98% du capital », sur Capital.fr, (consulté le 25 juin 2019)
  12. Anna Irrera et Noor Zainab Hussain, « Nasdaq to buy financial fraud detection firm Verafin for $2.75 billion », sur Reuters,