Nalini Bala Devi

poétesse

Nalini Bala Devi, née le à Guwahati dans l'État d'Assam en Inde, morte le , est une écrivaine et poétesse indienne réputée de la littérature assamaise, [1] connue pour sa poésie nationaliste et mystique[2].

Nalini Bala Devi
Image dans Infobox.
Buste de Nalini Bala Devi à Shaheed Udyan.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Barpeta (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions
Padma Shri en littérature et éducation
Sahitya Akademi Award in Assamese (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Prononciation
Œuvres principales
Alakananda (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle a reçu le Padma Shri du gouvernement indien en 1957 pour sa contribution à la littérature et, en 1968, elle a remporté le prix Sahitya Akademi décerné par Sahitya Akademi (Académie nationale des lettres de l'Inde) pour son recueil de poésie Alakananda.

BiographieModifier

Jeunesse, mariageModifier

Nalini Bala Devi naît en 1898 à Guwahati dans l'Assam. Son père, Karmaveer Nabin Chandra Bordoloi (1875–1936), était un célèbre activiste et écrivain du mouvement de liberté indien assamais.

Elle écrit son premier poème, Pita à 10 ans, et se marie à 12 ans, mais la tragédie a également frappé tôt, lorsque son mari, Jeeveshwar Changkakoti, meurt alors qu'elle n'a que 19 ans. Elle a également perdu deux de ses fils peu après leur naissance. Ces incidents tragiques dans la vie n'ont cependant pas pu la briser et elle commence à écrire des poèmes, avec l'émotion, la tragédie, le patriotisme et la dévotion comme thèmes centraux, qui ont encore une place de choix dans la littérature assamaise[3],[4].

Carrière littéraireModifier

Son premier recueil de poèmes Sandhiyar Sur (Mélodie du soir)[5] est publié en 1928. Il est ensuite adopté par l'Université de Calcutta et l' Université de Guwahati comme manuel en 1946 et 1951 respectivement.

Ses autres œuvres comprennent Alakananda, Sopunar Sur (Mélodie des rêves), Porosh Moni, Yuga Devata (Héros de l'âge), Shesh Puja (Le dernier culte), Parijator Abhishek, Prahlad, Meghdut, Suravi, Rooprekha, Shantipath (anthologie de l'essai) et Sheshor Sur (La dernière mélodie)[4],[5].

Smritir Tirtha (Biographie sur son père), Biswadeepa (Un recueil de biographies de femmes célèbres), Eri oha Dinbur (Les jours passés, autobiographie), Sardar Vallavbhai Patel sont quelques-unes de ses œuvres biographiques[6].

En 1950, Nalini Bala Devi a fondé Sadou Asom Parijat Kanan, qui deviendra plus tard célèbre sous le nom de Moina Parijat, l'organisation des enfants d'Assam. Elle avait à son actif un drame intitulé Meerabai .

ReconnaissanceModifier

Nalini Bala Devi est la présidente de la 23e session Jorhat de l'Assam Sahitya Sabha (Société littéraire de l'Assam) en 1955.

Elle reçoit la distinction Padma Shri en 1957, qui lui est décernée par le gouvernement de l'Inde[7].

Pour son anthologie de poésie Alakananda, Nalini Bala Devi reçoit le prix Sahitya Akademi en 1968[8].

Nalini Bala Devi meurt le .

PostéritéModifier

La littérature assamaise conserve notamment le souvenir des dernières lignes de son célèbre poème NaatGhar (Le théâtre) :

.... Kun Kar Jogotor / Kun Kar Moromor / Chokur Chinaki Dudinor / Sasimor Rooprekha / Asimot Bur Jabo / Khohi Gole Jori Moromor

(Qui est pour qui dans ce monde / Qui est en bas qu'il faut soignerr / Connaissances fugitives en face-à-face / Contours de visage bornés / Qui se dissolvent dans l'oubli infini / Si le fil d'amour qui les lie se brise. )

Le Cotton College, à Guwahati, a donné son nom à son foyer de jeunes étudiantes : « Foyer d'étudiantes Padmashree Nalini Bala Devi » en 1986[9].

ŒuvresModifier

  • Sandhiyar Sur (Mélodie du soir, 1928).
  • Sopunar Sur (Mélodie des rêves, 1943).
  • Smritir Tirtha (Biographie, 1948).
  • Paroshmoni (Touchstone, 1954).
  • Jagriti (Éveil, 1962).
  • Alakananda (1967)[4].

RéférencesModifier

  1. « An author & a trailblazer personality », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Das 1995, p. 197.
  3. « Nalinibala Devi remembered », Assam Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. a b et c Natarajan et Nelson 1996, p. 31.
  5. a et b Barua 2000, p. 15.
  6. Barua 2000, p. 20.
  7. « Padma Awards Directory (1954–2009) » [archive du ], Ministry of Home Affairs
  8. « Sahitya Akademi Award year wise » [archive du ], Official listings, Sahitya Akademi website (consulté le )
  9. Padmashree Nalini Bala Devi Girls’ Hostel, Cotton College, Guwahati.

BibliographieModifier

Liens externesModifier