Najabat Ali Khan

Sayyid Najabat Ali Khan Bahadur (en bengali : সাঈদ নাজাবুত আলী খান বাহাদুর), né Mir Phulwari en à Murshidabad et mort le dans la même ville, est nabab nazim du Bengale, du Bihar et de l'Orissa de 1766 à 1770. Il est plus connu sous le nom de Saïf al-Dawla.

Najabut Ali Khan
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière Jafarganj (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
নজাবত আলী খানVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Munni Begum (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Naissance et accès au trôneModifier

Il est le troisième fils de Mir Jafar. Sa mère est Munny Begum.

Après la mort de son frère aîné Najmouddine Ali Khan (en) le , Najabat Ali Khan lui succède au Masnad (trône) à l'âge de 17 ans. Sa mère assure sa régence. Il prend le titre de Saïf al-Moulk, Souja al-Dawla, Shahmat Jang (« Épée du pays, Héros de l'État, Flèche de guerre »).

Un accord conclu le oblige la Compagnie britannique des Indes orientales à verser un salaire de 4 186 131  et 9 anas (où 1 ₹ = 12 anas), soit 1 778 854 ₹ et 1 anas pour l'entretien de sa résidence et 2 407 277 ₹ et 8 anas pour ses activités de nizam.

RègneModifier

Najabat Ali Khan est intronisé au fort de Murshidabad le . Il est confirmé cinq jours plus tard par l'empereur moghol Shah Alam II.

Mort et successionModifier

Lors de la famine au Bengale de 1770, une épidémie de variole tue 63 000 habitants à Murshidabad, dont le nabab nazim Saïf al-Dawla lui-même. Celui-ci meurt le et est inhumé au cimetière Jafarganj (en) de Murshidabad. Son demi-frère Ashraf Ali Khan (en) lui succède brièvement au trône avant de mourir de la variole à son tour.

Notes et référencesModifier

SitographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.