Nabuchodonosor III

roi de Babylone

Nabuchodonosor III est un prince de Babylone (vers 522 av. J.-C.). Il prétend être le deuxième fils de Nabonide.

Il mène une courte rébellion contre Darius Ier, qui envoie son armée en bataille au Tigre, le 13 décembre 522 av. J.-C., puis à l'Euphrate près de Zazannu.[1] Nabuchodonosor III s'enfuit dans sa capitale avec le reste de sa cavalerie.[2]

Darius ensuite assiège la haute ville fortifiée de Babylone, réussissant la prise de la capitale, et Nabuchodonosor III est mis à mort.

Son identité exacte est incertaine. Selon l'inscription de Behistun, Darius a affirmé qu'il était un imposteur appelé Nidinta-Bel, mais certains historiens considèrent qu'il a probablement un lien avec la précédente famille royale babylonienne.[réf. nécessaire]

Il ne doit pas être confondu avec Nabuchodonosor IV, qui a mené une révolte semblable contre les Perses environ un an plus tard.

RéférencesModifier

  1. (en) Harvard University et G. P. Goold, Harvard Studies in Classical Philology, Harvard University Press, , 112– (ISBN 978-0-674-37922-0, lire en ligne)
  2. (en) Tom Holland, Persian Fire: The First World Empire and the Battle for the West, Random House Digital, Inc., , 46– (ISBN 978-0-307-27948-4, lire en ligne)

Liens externesModifier