NGC 5921

galaxie

NGC 5921
Image illustrative de l’article NGC 5921
La galaxie spirale barrée NGC 5921
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Serpent
Ascension droite (α) 15h 21m 56,5s[1]
Déclinaison (δ) 05° 04′ 14″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,8 [2]
11,5 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 14,01 mag/am2[a]
Dimensions apparentes (V) 4,8 × 4,0 [2]
Décalage vers le rouge 0,004937 ± 0,000003 [1]
Angle de position 130°[2]

Localisation dans la constellation : Serpent

(Voir situation dans la constellation : Serpent)
Serpens Caput IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 1 480 ± 1 km/s [b]
Distance 20,7 ± 1,4 Mpc (∼67,5 millions d'a.l.)[c]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(r)bc[1] SBbc?}[3] SBbc[2] SBbc/R[4]
Dimensions 94 000 a.l.[d]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 54849
UGC 9824
MCG 1-39-21
CGCG 49-146
IRAS 15194+0514 [2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 5921 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de la Serpent à environ 67 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5921 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1786.

Gros plan du centre de NGC 5921 par le télescope spatial Hubble.

NGC 5921 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SB(rs)bc dans son atlas des galaxies[5],[6].

La classe de luminosité de NGC 5921 est II-III et elle présente une large raie HI. C'est aussi une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés. De plus, c'est une galaxie du champ, c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à un amas ou un groupe et qu'elle est donc gravitationnellement isolée[1], un avis non partagé par Richard Powell qui place cette galaxie dans l'amas de la Vierge III[7].

Avec une brillance de surface égale à 14,01 mag/am2, on peut qualifier NGC 5921 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

Une douzaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 17,368 ± 7,117 Mpc (∼56,6 millions d'a.l.)[8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[c].

SupernovaModifier

La supernova SN 2001X a été découverte dans NGC 5921 le 27 février 2001 par Y. Fan, Y. L. Qiu et J. Y. Hu dans le cadre du relevé de supernovas de l'observatoire astronomique de Pékin (BAO) (en)[9]. Cette supernova était de type IIP[10].

NGC 5921 et l'amas de la Vierge IIIModifier

Selon le site WEB « Un Atlas de l'Univers » écrit par Richard Powell, l'amas de la Vierge III renferme huit groupes de galaxies (NGC 5248, de NGC 5364, de NGC 5506, de NGC 5566, de NGC 5638, de NGC 5746, de NGC 5775 et de NGC 5846) ainsi que 13 galaxies qui ne font pas partie de ces groupes. NGC 5921 est l'une de ces galaxies[7].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface (A) de la galaxie selon l'équation  
  2. On obtient la vitesse radiale d'une objet céleste à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage Doppler (redshift ou bleushift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  3. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble-Lemaître : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  4. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 5921 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 5900 à 5999 »
  3. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  4. (en) « NGC 5921 sur HyperLeda » (consulté le )
  5. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 5921
  6. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 5921 » (consulté le )
  7. a et b « Une liste des groupes de galaxies proches » (consulté le )
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  9. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams, IAUC 7591: 2001X; V4643 Sgr = N Sgr 2001; 2001 » (consulté le )
  10. (en) « Bright Supernovae - 2001 » (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 5913  •  NGC 5914  •  NGC 5915  •  NGC 5916  •  NGC 5917  •  NGC 5918  •  NGC 5919  •  NGC 5920  •  NGC 5921  •  NGC 5922  •  NGC 5923  •  NGC 5924  •  NGC 5925  •  NGC 5926  •  NGC 5927  •  NGC 5928  •  NGC 5929