NGC 1020

galaxie

NGC 1020
Image illustrative de l’article NGC 1020
La galaxie lenticulaire NGC 1020.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 02h 38m 44,3s[1]
Déclinaison (δ) 02° 13′ 53″
Magnitude apparente (V) 14,1 [2]
15,1 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 12,11 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 0,8 × 0,2
Décalage vers le rouge +0,023626 ± 0,000077[1]
Angle de position 20°[2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Cetus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 7 083 ± 23 km/s [4]
Distance 98,9 ± 7,1 Mpc (∼323 millions d'a.l.) [5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0[1],[2] S0/a?[6]
Dimensions 75 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) Albert Marth [6]
Date 15 janvier 1865 [6]
Désignation(s) PGC 10018
CGCG 388-81 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 1020 est une galaxie lenticulaire vue par la tranche et située dans la constellation de la Baleine à environ 323 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome allemand Albert Marth en 1865.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1020 (consulté le )
  2. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1000 à 1099 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation  
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 1012  •  NGC 1013  •  NGC 1014  •  NGC 1015  •  NGC 1016  •  NGC 1017  •  NGC 1018  •  NGC 1019  •  NGC 1020  •  NGC 1021  •  NGC 1022  •  NGC 1023  •  NGC 1024  •  NGC 1025  •  NGC 1026  •  NGC 1027  •  NGC 1028