Ouvrir le menu principal

Néphropathie

maladie ou dommage fait aux reins

Une néphropathie est une affection du rein en général[1], qu'il s'agisse d'un trouble fonctionnel ou lié à des lésions organiques du rein.

Sommaire

ÉtymologieModifier

Du grec ancien νεφρός (nephrós, rein) et du suffixe -pathie aussi d'origine grecque utilisé pour désigner les maladies.

TypologieModifier

Toute maladie du rein étant une néphropathie, certaines inclues le terme dans leur nom comme la néphropathie diabétique, première cause d’insuffisance rénale terminale dans les pays occidentaux (25 à 50 % des patients arrivant en insuffisance rénale terminale)[2] ; les néphropathies par anomalie du collagène IV dont le syndrome d'Alport particulièrement fréquent en Polynésie française[3] ; la néphropathie glomérulaire, ou glomérulopathie, qui en présence d'inflammation devient glomérulonéphrite ; la néphropathie à Ig A ou Maladie de Berger ; la néphropathie hypertensive ; les néphropathies chroniques ; les néphropathies vasculaires[4] ; les néphropathies interstitielles aiguës et chroniques qui regroupent une large variété de maladies affectant le tubule rénal par opposition aux glomérulopathies[5].

RéférencesModifier

  1. « Néphropathie », sur CNRTL (consulté le 1er mai 2019).
  2. « Chapitre 11, item 245, Néphropathies diabétiques », sur Collège Universitaire des Enseignants en Néphrologie, (consulté le 1er mai 2019).
  3. Erik Covic, Le syndrome d'Alport en Polynésie Française: caractéristiques épidémiologiques, caractéristiques cliniques, pronostic et survie (thèse d'exercice), Université de Montpellier I, , 53 p. (lire en ligne).
  4. D. Durand, « Néphropathies vasculaires », .
  5. « Chapitre 25, Item 259, Néphropathies interstitielles chroniques », sur Collège Universitaire des Enseignants en Néphrologie, (consulté le 1er mai 2019).

Liens externesModifier