Ouvrir le menu principal

Une glomérulonéphrite est une affection (souvent d'origine inflammatoire) du glomérule, composante du néphron, l’unité fonctionnelle du rein. Ses manifestations affectent les deux reins de manière égale. Elle peut être asymptomatique, mais le plus souvent elle est responsable d'hématurie et/ou de protéinurie. La glomérulonéphrite peut être aiguë ou chronique. Les glomérulonéphrites sont le plus souvent primitives mais on peut parfois mettre en évidence des causes infectieuses (bactériennes, virales ou parasitaires), auto-immunes ou au syndrome paranéoplasique.

Sommaire

Glomérulonéphrite aiguëModifier

Son évolution est rapide. La glomérulonéphrite post-streptococcique en est un bon exemple. Bien qu'elle touche surtout les enfants elle peut survenir à tous les âges. Son évolution est rapide et d'une grande intensité. Dans 95 % des cas la rémission est complète.

Glomérulonéphrite chroniqueModifier

Syndrome qui reflète la phase terminale d'une maladie inflammatoire glomérulaire. La plupart des divers types de glomérulonéphrite et de syndrome néphrotique peuvent entraîner une glomérulonéphrite chronique. En général, elle n'a pas de poussée évolutive aiguë. Elle peut prendre de quelques années à une trentaine d'années pour évoluer insidieusement vers l'insuffisance rénale chronique.

Le diagnostic se fait par biopsie rénale. Suivant les lésions, on parle de glomérulonéphrite extra-membraneuse, de glomérulonéphrite membrano-proliférative, de glomérulonéphrite segmentaire et focale de lésions glomérulaires minimes, de maladie de Berger

SymptômesModifier

TraitementsModifier

Il est avant tout étiologique et passe par la prise en charge d’éventuelles complications.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  • Marieb, N. Elaine, Anatomie et physiologie humaines, ERPI, 2005
  • Lewis, M. Sharon, Soins infirmiers Médecine-Chirurgie, Beauchemin, 2003