Nâtya-shâstra

œuvre encyclopédique de l'hindouisme, antique en sanskrit

Le Nâtya-shâstra (du sanskrit : nâtya, « drame », et, shâstra, « traité ») est une œuvre encyclopédique de l'hindouisme, antique, donnant les bases du théâtre indien[1]. Il se considère comme le cinquième Veda.

Ce texte composé par Bharata Muni entre 200 av. è. c. et 200 è. c., expose les codifications pour le théâtre, le jeu dramatique, la poésie, la danse, le chant et la musique. Le Nâtya-shâstra, divisé en trente-huit adhyâya, ou chapitres, donne toutes les données de la représentation. Il décrit l'édifice idéal, les règles de prosodie et de diction, les types de personnages, la représentation des sentiments et les mouvements de chaque membre. Soixante-sept mudrās (positionnement des mains), et trente-six mouvements d'yeux y sont décrits précisément. Il formule la théorie esthétique du Rasa et des bhavas et reste toujours aujourd'hui l'ouvrage de base de toute création scénique en Inde.

Abhinavagupta en a fait un célèbre commentaire au Xe siècle sous le titre Abhinavabharati (en)[2].

RéférencesModifier

  1. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, pages 145 et 146, (ISBN 8170945216).
  2. « Le commentaire d'Abhinavagupta » (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont,

Articles connexesModifier

Lien externeModifier