Musée national de l'Art, de l'Architecture et du Design

musée d'art à Oslo
Musée national de l'art, de l'architecture et du design
Musée national
Informations générales
Nom local
(nb) Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og designVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Musée d'art, musée national (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Visiteurs par an
602 546 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Brynjulf Bulls plass, 3 Oslo
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Norvège
(Voir situation sur carte : Norvège)
Géolocalisation sur la carte : centre-ville d'Oslo
(Voir situation sur carte : centre-ville d'Oslo)

Le Musée national de l'Art, de l'Architecture et du Design (en norvégien : Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og design) est un musée fondé en 2003 et établi à Oslo (Norvège).

Il est issu de la fusion de cinq institutions : la Galerie nationale d'Oslo, fondée en 1836, le musée d’Arts décoratifs et de Design, en 1876, le Riksutstillinger (1953), le musée national d’Architecture (1975) et le musée d’Art contemporain (1988).

Un nouveau bâtiment a ouvert ses portes le 11 juin 2022. Le bâtiment a été conçu par Kleihues + Schuwerk Gesellschaft von Architekten tout en schiste gris et verre marbré[1]. Il est édifié près du site de l'ancienne gare ferroviaire d'Oslo-Ouest, donnant sur le quai d’Aker Brygge, zone portuaire touristique d’Oslo et proche du Centre Nobel de la paix.

Le musée comprend plus de 90 pièces sur 3 étages. Les collections permanentes occupent le premier et deuxième étage. Au troisième étage un grand espace de 2400 m2, la Salle lumineuse, accueille des expositions temporaires[2]

Œuvres modifier

Le rez-de-chaussée est consacré aux collections d’arts décoratifs qui sont présentées de manière à la fois chronologique et thématique[3].

À l’étage, le parcours des collections s’étend de la peinture du XVIe siècle à nos jours.

L'ordre est chronologique et certaines pièces sont dédiées à des artistes (Edvard Munch, Harriet Backer...).

Deux salles du musée sont consacrées à l'enfant prodige du pays, Edvard Munch. L’œuvre la plus connue exposée est Le Cri (Skrik, 1893)[4]. On y trouve une vingtaine de ses toiles comme La Madone, Jeunes filles sur un pont, L’Enfant malade, Puberté, La Mort dans la chambre de la malade, La Danse de la vie, Nuit à Saint-Cloud, Rue Lafayette.

La collection est riche de nombreuses peintures norvégiennes de Johan Christian Dahl, J.C Dahl, Adolph Tidemand, Hans Gude, Christian Krohg...

Une salle regroupe des peintures françaises de Cézanne, Gauguin, Berthe Morisot, Monet, Degas, Manet...ainsi qu'un autoportrait de Van Gogh.

Le musée accueille aussi des expositions temporaires sur l'histoire de l'art norvégien ou l'art contemporain.

Implantations modifier

Le musée compte quatre lieux d'exposition : la Galerie nationale (provisoirement fermée), le musée d'Art contemporain, le musée national d'Architecture et le musée du Design et des Arts décoratifs.

Le musée participe à un programme d’expositions itinérantes en Norvège et à l'étranger.

Polémique modifier

En 2023, le Musée national est la cible de critiques pour avoir remisé une œuvre typique du courant romantique prédominant à la fin du XIXe siècle représentant le découvreur européen de l’Amérique du Nord. Il s’agit de l’un des tableaux les plus connus de Christian Krohg Leif Erikson découvre l’Amérique. Une décision correspondant selon la direction du Musée à une volonté de « s’adapter au monde actuel »[5].

Notes et références modifier

  1. Frank Claustrat, « A la découverte du Musée national d’Oslo », La Gazette Drouot,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Welcome to the National Museum » (consulté le )
  3. Mathilde Dillmann, « La renaissance du musée national de Norvège », Dossiers de l'art,‎ (lire en ligne)
  4. Stefano Strocchi, ARTE, « Tableaux volés. Edvard Munch : Oslo, 1994 » (DVD-VOD), sur ARTE, (consulté le )
  5. Tempête en Norvège autour d’un tableau “colonialiste” relégué dans les réserves du Musée national, courrierinternational.com, 24 février 2023

Annexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier