Munzir ibn Sawa Al Tamimi

personnalité politique bahreïnien

Munzir ibn Sawa Al Tamimi (En arabe : المنذر بن ساوى التميمي) était un gouverneur arabe contemporain de Mahomet, chef des territoires que sont aujourd'hui le Bahreïn, la partie orientale de l'Arabie saoudite, le Koweït, le sud de l'Irak, le Qatar, les Émirats arabes unis et Oman.

Munzir ibn Sawa Al Tamimi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Monarque de Bahreïn
Biographie
Activité
Autres informations
Religion
Reconstitution d'une lettre envoyée par Mahomet à Munzir bin Sawa al Tamimi, gouverneur de Bahreïn, imposant le paiement de la jizya aux Juifs et Majusi, VIIe s.

Au VIIe siècle, les habitants de Bahreïn et alentours sont majoritairement polythéistes, comportant également des communautés chrétiennes orientales, juives et zoroastres. Lorsque Mahomet commence à prêcher l'Islam en Arabie, il aurait envoyé une première lettre au gouverneur (voir la liste des lettres de Mahomet aux chefs d'État), qui lui fit une réponse dans laquelle il faisait part de son intérêt pour l'islam. Une seconde lettre est portée par Al-Alâ ibn Al-Hadrami. Après sa conversion, Munzir ibn Sawa Al Tamim diffuse l'islam sur l'ensemble de ses territoires, ce qui annonce le début de l'ère islamique à Bahreïn.

Al-Ala'a Al-Hadrami est désigné par Mahomet comme son représentant à Bahreïn auprès de Munzir ibn Sawa Al Tamimi pour recueillir la jizya (capitation pour les non-musulmans). La lettre de Mahomet est conservée au musée islamique de Beit Al Qur'an à Manama, capitale du Bahreïn.[réf. nécessaire]

BibliographieModifier

  • (en) Articles sur la monarchie de Bahreïn, y compris: Hamad Ibn Isa Al Khalifa, Issa bin Salman Al Khalifa, la famille Al Khalifa, le roi de Bahreïn, Munzir Ibn Al Tamimi Sawa, Al-Ala'a Al-Hadrami, Héphaïstos,
  • Al-Mubarakpuri, Saif-ur-Rahman (2002). Al-Raheeq al-Makhtoom («Le Nectar scellé»). Université islamique de Médine. Riyad: les éditeurs Darussalam. (ISBN 1-59144-071-8).

Notes et référencesModifier