Muhammad Ali (musicien)

musicien de jazz
Muhammad Ali
Nom de naissance Raymond Patterson
Naissance (83 ans)
Philadelphie, Pennsylvanie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Jazz, free jazz
Instruments Batterie

Muhammad Ali, né Raymond Patterson à Philadelphie (Pennsylvanie) le , est un batteur de free jazz.

BiographieModifier

Muhammad Ali est né et a grandi à Philadelphie. Il est le frère du batteur Rashied Ali (Robert Patterson). Il s'est converti à l'Islam, comme son père et ses frères[1].

Après des débuts avec Albert Ayler (1969-1970), il joue Frank Wright, Noah Howard et Alan Shorter. Il a enregistré avec Albert Ayler en 1969, "Music is the Healing Force of the Universe" et "The Last Album". Puis s'est installé en Europe en 1969 avec Frank Wright, Noah Howard, et Bobby Few. The Jazz Discography a déclaré qu'il avait participé à 26 séances d'enregistrement, de 1967 à 1983. En octobre 2006, Muhammad Ali a participé à un concert de célébration pour le 80° anniversaire de John Coltrane, à Philadelphie, avec son frère Rashied Ali, avec Dave Burrell et Reggie Workman. Il a aussi joué avec Noah Howard durant l'été 2008.

DiscographieModifier

  • Le dernier album

Saint-Esprit: enregistrements rares et inédits (1962-1970)

  • La musique est la force de guérison de l'univers

Avec bobby peu

  • Plus ou moins peu

Avec Noah Howard

  • L'arche noire (liberté, 1969)

Avec Saheb Sarbib

  • Live In Europe Vols 1 & 2

Avec Archie Shepp

Pitchin Can Coral Rock Doodlin ' Avec Alan Shorter

  • Orgasme (Verve, 1968)

Avec David S. Ware

  • Planétaire Inconnu (Fidélité AUM, 2011)
  • Live au Jazzfestival Saalfelden 2011 (AUM Fidelity, 2012)

Avec Frank Wright

  • Votre prière

Un pour John Eglise Numéro Neuf Centre du monde (Centre du monde. 1972)

  • Dernière polka à Nancy? (Centre du monde. 1973)
  • Adieu, petit homme

Unité

Notes et référencesModifier

  1. Eric Wendell, « Ali, Rashied (Robert Patterson Jr.) », sur www.jazz.com (consulté le 21 septembre 2011)

Liens externesModifier