Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale

parti politique guyanais

Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale
Image illustrative de l’article Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Fabien Canavy
Fondation 1991
Siège Guyane
Positionnement Gauche radicale[1] à extrême gauche[2]
Idéologie Indépendantisme[1],[2]
Marxisme[1]
Anticolonialisme[1]
Site web www.mdes.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Conseillers territoriaux
2  /  55
Députés
(par rapport au total national et à celui de la Guyane)
1  /  577

1  /  2

Le Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale (MDES) est un parti politique indépendantiste guyanais. Il est en général classé à l'extrême gauche[2].

ProgrammeModifier

La principale proposition de ce parti est la demande d'indépendance de la Guyane, considérée par ce parti comme une colonie de la France. Ils envisagent également la possibilité d'un statut de TOM, et a appelé à voter oui lors du référendum sur l'autonomie de la Guyane du .

Manifeste du MDES pour la décolonisation de la GuyaneModifier

Ce manifeste rendu public le , défend les points suivants :

  • Défense de l’intégrité territoriale de la Guyane
  • Défense des intérêts supérieurs du peuple guyanais
  • Arrêt du génocide programmé
  • Économie auto-centrée
  • Autosuffisance alimentaire et des premières nécessités
  • Développement d’un secteur mixte
  • Protection du marché guyanais et des productions locales
  • Accès à la ressource minière
  • Accès à la terre pour tous
  • Accès aux financements
  • Taxation du spatial au profit de la Guyane
  • Priorité aux entreprises locales
  • Priorité à l’encadrement local dans le public et le privé
  • Priorité à l’embauche et à la promotion locale
  • Priorité aux cultures locales
  • Respect et reconnaissance des droits coutumiers
  • Reconnaissance des langues maternelles
  • Coopération internationale directe, notamment sur les questions économiques, culturelles et d’immigration
  • Contrôle des biens de tous les élus par le citoyen

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Dans la première circonscription, Jean-Victor Castor, soutenu par le NPA et s'opposant à Yvane Goua soutenue par la France insoumise arrive en tête et emporte le siège de député.

Année % Rang
2022 56,53 1er

Élections régionalesModifier

Année % Sièges Rang
1998 8,6
3  /  31
4e
2004 6,55
0  /  31
5e

Élections territorialesModifier

Année % Sièges Rang
2015 5,71
0  /  51
5e

Alain Tien-Liong, conseiller général MDES du canton de Cayenne-sud-ouest, est président du Conseil général de la Guyane entre 2004 et 2015.

Aux élections législatives de 2012, le MDES obtient 17,30 % des voix.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Cyrille Guieu et Vincent Touchaleaume, « Guyane : interview de Maurice Pindard, secrétaire général du MDES », NPA,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c Laurent de Boissieu, « Mouvement de Décolonisation et d'Émancipation Sociale (MDES) », France Politique,‎ (lire en ligne)

Identité visuelleModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier