Mori Sosen

artiste japonais

Mori Sosen (森狙仙?, 1747-1821)[1] est un peintre japonais de l'école Shijō pendant la période Edo.

Mori Sosen
Image dans Infobox.
Singes dans un plaqueminier
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ōsaka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
森狙仙Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail
Ōsaka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Q27920976
Mori Shūhō (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Mori Yūsen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Mori Tetsuzan (d) (neveu et fils adoptif)Voir et modifier les données sur Wikidata

ŒuvreModifier

Mori Sosen est célèbre pour ses peintures représentant des singes et d'autres animaux. Robert van Gulik l'a surnommé le « maître incontesté » de la peinture de macaques japonais.

Les gibbons étaient présents dans la peinture japonaise, basés sur des peintures chinoises de l'animal, mais personne au Japon n'en avait vu vivant depuis des siècles. Aussi, quand un gibbon a été apporté au Japon par les Néerlandais en 1809, cela a créé une petite sensation et c'est Mori qui l'a immortalisé par le dessin[2].

 
Image du premier gibbon venu au Japon. E-hon (livre comportant des images), v. 1809

BiographieModifier

On ne sait pas très bien s'il est né à Nagasaki ou à Nishinomiya, mais il a habité à Osaka pendant la majeure partie de sa vie, et il y est mort.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. The Great Japan Exhibition: Art of the Edo Period 1600-1868, (ISBN 0297780352)
  2. Robert van Gulik, The gibbon in China. An essay in Chinese animal lore. E.J. Brill, Leiden, Holland. (1967). Pages 98-99.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :