Monument de Thrasyllos

Le monument chorégique de Thrasyllos a été élevé à Athènes, sur le flanc sud-est de l'Acropole, au-dessus du théâtre de Dionysos, par le chorège[note 1] Thrasyllos de Décélie en -320/-319 et par son fils Thrasyclès en -270[note 2].

Monument de Thrasyllos
Image dans Infobox.
Monument de Thrasyllos en 2020, après restauration.
Présentation
Type
Civilisation
Style
Patrimonialité
Site archéologique de Grèce (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
État de conservation
Restauré (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
municipalité d'Athènes (d)
Flag of Greece.svg Grèce
Coordonnées

DescriptionModifier

Le monument, converti à l'époque byzantine en une chapelle nommée Panaghía Chrysopeliótissa, a été détruit par les Ottomans lors du siège d'Athènes en 1827[1].

Il en reste une grotte taillée dans la roche, qui était décorée d'un encadrement dorique de 7,5 m de long. Trois pilastres et une statue furent probablement ajoutés en -269 par Thrasyclès, fils de Thrasyllos, lorsqu'il fut lui-même, comme agonothète, vainqueur dans deux jeux musicaux[2].

Les colonnes corinthiennes, au-dessus de la grotte, ont pu supporter les trépieds traditionnels[1], ou peuvent appartenir à un monument romain postérieur[3].

Le chapiteau d'un pilastre appartenant au monument a été retrouvé en 1985 dans les réserves du musée national archéologique d'Athènes[4].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le chorège, dans la Grèce antique finançait et supervisait le travail du chœur des danseurs.
  2. Datation : IG II² 3056

RéférencesModifier

  1. a et b Choregic monuments
  2. Daniel Ramée, Histoire générale de l'architecture, p. 525
  3. The choregic monument of Thrasyllos of Dekeleia
  4. (en) Rhys F. Townsend, « A Newly Discovered Capital from the Thrasyllos Monument », American Journal of Archaeology, vol. 89, no 4,‎ , p. 676-680 (ISSN 0002-9114, lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Amandry, Monuments chorégiques d'Athènes, 1997
  • J. M.Camp II, The Archaeology of Athens, Yale University Press, 2001. pages 162-63, fig. 157.
  • Christopher Mee et Antony Spawforth, Greece: An Oxford Archaeological Guide, Oxford University Press, 2001, pp. 63-65.
  • Robin Barber, City Guide: Athens, fifth edition, Blue Guide, A&C Black, London, 2002, p. 98
  • Daniel Ramée, Histoire générale de l'architecture, Amyot, Paris, 1860.
  • Rhys F. Townsend, A Newly Discovered Capital from the Thrasyllos Monument, American Journal of Archaeology, Vol. 89, No. 4 (), p. 676-680

Voir aussiModifier

Liens externesModifier