Ouvrir le menu principal

Monticole merle-de-roche

espèce d'oiseaux
(Redirigé depuis Monticole de roche)

Monticola saxatilis

Monticola saxatilis
Description de cette image, également commentée ci-après
Monticole de roche (Monticola saxatilis)
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Muscicapidae
Genre Monticola

Nom binominal

Monticola saxatilis
(Linnaeus, 1766)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Monticole merle-de-roche (Monticola saxatilis) est une espèce de passereaux traditionnellement appelé Merle de roche. D'après Alan P. Peterson et le Congrès ornithologique international, c'est une espèce monotypique. Olivier Messiaen a consacré à cet oiseau une pièce, qui en porte le nom, de son Catalogue d'oiseaux.

DescriptionModifier

ApparenceModifier

 
Mâle

Il mesure entre 17 et 20 cm, et pèse entre 42 et 65 g. Le mâle a la tête et le cou bleu-gris, le ventre rouge-orangé jusqu'à la queue, et les extrémités des ailes marron foncé, avec une trace blanche sur le dos. La femelle et les petits sont moins visibles, avec les parties supérieures marron foncé, et les parties inférieures plus pâles. Leur queue est rougeoyante.

ChantModifier

Le chant du mâle est clair et mélodieux.

Mode de vieModifier

Régime alimentaireModifier

Il se nourrit principalement d'insectes de grande taille et de baies.

ReproductionModifier

Le nid est au sol, dans des renfoncements pierreux ou dans la roche. La femelle pond 4-5 œufs, qu'elle couve 2 semaines.

HabitatModifier

Flancs de montagnes et prairies au-dessus d'une altitude de 1500 m.

RépartitionModifier

Europe du Sud et de l'Est, par endroits en Afrique du Nord, au Proche-Orient et au Moyen-Orient jusqu'à la Chine. La population européenne regroupe 200 000 à 630 000 individus. L'oiseau est migratoire, et hiverne dans le sud du Sahara. C'est un visiteur rare en Europe du Nord.

L'étendue de son habitat s'est quelque peu réduite ces dernières décennies, à cause de la destruction de son habitat. Ainsi au début du XXe siècle, il vivait dans les montagnes du Jura cracovien (Pologne), où il est aujourd'hui totalement absent (Tomek & Bocheński 2005). Cependant il n'est pas considéré en danger à l'échelle mondiale, grâce à sa population encore nombreuse, et sa surface habitée estimée entre 1 000 000 et 10 000 000 km2 (UICN).

RéférencesModifier

  • Tomek, Teresa & Bocheński, Zygmunt (2005): Weichselian and Holocene bird remains from Komarowa Cave, Central Poland. Acta zoologica cracoviensia 48A(1-2): 43-65. texte intégral en PDF (en)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

PhotographiesModifier