Mont Fallère
Vue du versant sud du mont Fallère depuis les Arpuilles (Vétan).
Vue du versant sud du mont Fallère depuis les Arpuilles (Vétan).
Géographie
Altitude 3 061 m
Massif Alpes pennines (Alpes)
Coordonnées 45° 46′ 31″ nord, 7° 11′ 42″ est
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région à statut spécial Vallée d'Aoste
Ascension
Voie la plus facile Versant sud depuis le refuge du Mont-Fallère (E)
Géologie
Type Pic pyramidal
Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste
(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Mont Fallère
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Mont Fallère

Le mont Fallère est un sommet des Alpes italiennes, culminant à 3 061 m d'altitude dans le massif du Grand Combin, entre le Valdigne et la vallée du Grand-Saint-Bernard en Vallée d'Aoste.

ToponymieModifier

Le mont Fallère fut un temps désigné sous le nom de mont Palettaz[1].

Le nom Fallère fait allusion aux vocables fal et fel désignant une roche élevée, mais également une paroi ou un précipice[2].

GéographieModifier

Culminant à 3 061 m d'altitude, le mont Fallère se situe dans un massif délimité par le Valdigne au sud et la vallée du Grand-Saint-Bernard au nord.

Les versants du mont Fallère se présentent sous forme de pentes herbeuses ou rocailleuses : au pied du versant oriental se trouvent les combes d'Arsy et de Flassin, séparées par une crête nord-est.

Les sommets entourant le mont Fallère sont :

Le versant méridional, plutôt aride et nu, est parsemé de quelques lacs. On trouve aux pieds du sommet les lacs suivants :

HistoireModifier

Des campagnes récentes de fouilles archéologiques, effectuées dans des tourbières au pied du Fallère, laissent présumer d'une forte activité humaine, datant de l'âge du cuivre[3].

Jouissant d'un vaste panorama, la section valdôtaine du Club alpin italien décida d'y construire en 1884 un refuge dédié à la Reine Marguerite de Savoie, à 2 962 m d'altitude[4]. La cabane tomba en ruines et fut définitivement abandonnée en 1910[5]. Le nouveau refuge du Mont-Fallère a été achevé en 2012, à 2 385 m d'altitude.

Le 19 janvier 2003, une avalanche entraîna la chute de neuf ski-alpinistes, dont quatre périrent[6].

AscensionModifier

Le départ de l'ascension peut se faire depuis la localité Thouraz (1 652 m), sur la commune de Sarre, ou depuis le village de Vétan, sur la commune de Saint-Pierre. Un balisage a récemment été mis en place.

Le parcours relève de la randonnée (difficulté E pour Escursionistico selon la classification italienne des niveaux de difficulté).

Depuis 2015, le massif se situe sur le parcours du Tour du Mont Fallère.

Des cols importants permettent de gagner les vallées attenantes :

Notes et référencesModifier

  1. Umberto Pelazza, Chissà perché si chaima così. A spasso nel vocabolario dei monti valdostani, par les soins de Marica Forcellini, éd. CAI Valle d'Aosta, 2011, p. 74.
  2. Umberto Pelazza, Chissà perché si chaima così. A spasso nel vocabolario dei monti valdostani, par les soins de Marica Forcellini, éd. CAI Valle d'Aosta, 2011, p. 28.
  3. Roberta Pini, et al., From pristine forests to high-altitude pastures: an ecological approach to prehistoric human impact on vegetation and landscapes in the western Italian Alps, Journal of Ecology, avril 2017, 18 p.
  4. Roberto Dini, Luca Gibello et Stefano Girodo, Rifugiarsi tra le vette, éd. Segnidartos, 2016, p. 104.
  5. Pietro Giglio et Oriana Pechhio, Enciclopedia della Valle d'Aosta, éd. Zanichelli, 2005, p. 226.
  6. OBJET N° 2956/XI Communications du Président du Conseil régional de la Vallée d'Aoste.

Liens externesModifier