Ministre-président de Thuringe


Ministre-président de Thuringe
Image illustrative de l’article Ministre-président de Thuringe
Drapeau de la Thuringe.

Image illustrative de l’article Ministre-président de Thuringe
Titulaire actuel
Bodo Ramelow (Linke)
depuis le 4 mars 2020

Création
Mandant Landtag
Durée du mandat 5 ans
Premier titulaire Hermann Brill (de) (SPD)
Site internet ministreprasident

Le ministre-président de Thuringe (en allemand : Ministerpräsident von Thüringen) est le chef du gouvernement de l'État libre de Thuringe.

InvestitureModifier

ProcédureModifier

Le ministre-président est élu par le Landtag, à la majorité absolue de ses membres. Si aucun candidat ne l'emporte au premier tour, un deuxième est organisé. En cas de nouvel échec, un nouveau tour de scrutin est organisé, étant élu celui qui obtient la majorité des suffrages exprimés.

SermentModifier

Une fois élu, il prête le serment suivant : « Je jure de consacrer mes forces au bien-être de la population, à la protection de la Constitution et des lois, et d'exercer mes fonctions en conscience et dans la justice pour tous. ». Ce serment peut être accompagné d'une formule religieuse.

FonctionsModifier

Chef du gouvernementModifier

Le ministre-président préside les réunions du gouvernement régional et en dirige l'activité. Il détermine les orientations de la politique gouvernementale, dont il est responsable devant le Landtag. Il revient aux ministres d'exercer leurs fonctions dans le cadre de ces orientations.

Il lui revient de nommer les fonctionnaires et les juges régionaux, excepté quand la loi en dispose autrement. Il exerce le droit de grâce mais ne peut accorder d'amnistie sans vote d'une loi.

Rapports avec le LandtagModifier

Il peut décider de soumettre son gouvernement à un vote de confiance des députés. Le scrutin a lieu dans les trois à dix jours suivant la demande, la confiance étant accordée à la majorité des membres du Parlement régional.

StatutModifier

Fin des fonctionsModifier

Les fonctions du ministre-président prennent fin par décès, démission, ou lors de l'ouverture d'une nouvelle législature. Dans les deux premiers cas, l'intérim est exercé par le vice-ministre-président ou, à défaut, par le ministre ayant la plus grande ancienneté au sein du gouvernement régional.

Motion de censureModifier

Le ministre-président peut être renversé par le vote d'une motion de censure constructive par le Landtag. Soumise au vote des députés dans les trois à dix jours suivant son dépôt, la motion doit être présentée par un dixième des députés, ou un groupe parlementaire, et prévoir le nom d'un nouveau ministre-président. L'adoption du texte entraîne l'élection du candidat à la direction du gouvernement.

Historique des titulairesModifier

Nom Parti Dates Cabinet Majorité
Administration militaire puis RDA
Hermann Brill (de) SPD
(1 mois et 7 jours)
Brill Pas d'élection
Rudolf Paul SED
(2 ans, 1 mois et 16 jours)
Paul I Pas d'élection
Paul II
97  /  100
Werner Eggerath SED
(4 ans, 9 mois et 14 jours)
Eggerath I
97  /  100
Eggerath II
63  /  100
Allemagne réunifiée
Josef Duchač CDU
(1 an, 2 mois et 28 jours)
Duchač
53  /  89
Bernhard Vogel CDU
(11 ans et 4 mois)
Vogel I
53  /  89
Vogel II
71  /  88
Vogel III
49  /  88
Dieter Althaus CDU
(6 ans, 4 mois et 25 jours)
Althaus I
49  /  88
Althaus II
45  /  88
Christine Lieberknecht CDU
(5 ans, 1 mois et 5 jours)
Lieberknecht
48  /  88
Bodo Ramelow Linke
(5 ans et 2 mois)
Ramelow I
46  /  91
Thomas Kemmerich FDP
(28 jours)
Non formé
48  /  90
Bodo Ramelow Linke Depuis le
(1 an, 10 mois et 24 jours)
Ramelow II
42  /  90

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier