Michel Marigny

peintre français

Michel Marigny né à Paris le et mort dans la même ville le est un peintre français.

Michel Marigny
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieux de travail

BiographieModifier

 
La Déposition de Croix (1824), Issy-les-Moulineaux, église Saint-Étienne.

Élève à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Charles Nicolas Lafond puis d'Antoine-Jean Gros, il se présente sans succès à trois reprises au concours du prix de Rome : en 1818 sur le thème de Philémon et Baucis[1], en 1819 avec Thémistocle se réfugie chez Admète (localisation inconnue), et en 1820 avec Achille donne à Nestor le prix de la Sagesse (localisation inconnue).

Il se consacre par la suite à une carrière officielle, exposant au Salon à partir de 1824. Il réalise plusieurs grands tableaux pour des églises parisiennes, et répond à quelques grandes commandes décoratives. Il intervient aux côtés d'autres artistes aux décors du Conseil d'État, où il peint une figure de Moïse législateur en 1827 pour la salle du contentieux (toile détruite durant la Commune en 1871 dans l'incendie du palais d'Orsay), et réalise plusieurs copies d'après François Gérard : une représentation de Louis XVIII aux Tuileries (Versailles, musée de l'Histoire de France) et un Portrait de Philippe d'Anjou, probablement détruit dans l'incendie du palais des Tuileries en 1871. Il expose aussi un Renouvellement d'alliance entre la France et les Suisses en 1602 au Salon de 1824 (localisation inconnue).

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Une ssquisse est conservée en collection particulière[réf. nécessaire].
  2. « Saint Jean Népomucène martyr du secret de la confession », notice sur art.rmngp.fr.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier