Ouvrir le menu principal

Michael Vick

joueur de football américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vick (homonymie).
Michael Vick
Description de cette image, également commentée ci-après
Michael Vick en 2009
Nom complet Michael Dwayne Vick
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (39 ans)
à Newport News, Virginie
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 97.5 kg (215 lb)
Numéro 1, 2, 7
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
1999-2001 Hokies de Virginia Tech
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Falcons d'Atlanta
(2001, 1er choix au total)
2001-2006
2009-2013
2014
2015
Falcons d'Atlanta
Eagles de Philadelphie
Jets de New York
Steelers de Pittsburgh
Pro Bowl 2002, 2004, 2005, 2010
Carrière pro. 2001-2015

(en) Statistiques sur NFL.com

Michael Dwayne Vick, né le 26 juin 1980 à Newport News en Virginie, est un Américain, ancien joueur professionnel de football américain, qui a évolué pendant treize années au poste de quarterback en NFL. Il avait auparavant joué au niveau universitaire chez les Hokies de Virginia Tech en Division 1 FBS de NCAA

BiographieModifier

Sa jeunesseModifier

Vick est né à Newport News en Virginie. Il est le deuxième enfant de Brenda Vick et de Michael Boddie, deux teenagers célibataires[1]. Sa mère avait deux emplois, bénéficiait d'une aide financière publique ainsi que de l'aide de ses parents. Son père travaillait de longues heures sur les chantiers navals comme sableur et peintre[2]. Ils se marièrent lorsque Michael eu l'âge de cinq ans. Or les enfants décidèrent de garder le nom de leur mère. La famille vivait dans un logement public de Ridley Circle Homes, situé dans un quartier de l'East End du port de la ville, très défavorisé et à forte criminalité[3].

Les habitants interviewés en 2007 par le journal Richmond Times-Dispatch ont déclaré que rien n'a vraiment changé, une dizaine d'années après que Vick ait quitté le quartier. Un résident déclara qu'il y avait du trafic de droque, des fusillades, des meurtres dans le voisinage et que le sport était une façon de quitter tout ça et restait le rêve de beaucoup d'entre eux[4]. Dans une interview en 2001, Vick déclare au Newport News Daily Press qu' à l'âge de 10 ou 11 ans, il partait pécher même si le poisson ne mordait pas juste pour échapper à la violence et au stress qu'induisait la vie dans ce quartier (« '"I would go fishing even if the fish weren't biting, just to get away from the violence and stress of daily life in the projects" »)[4].

Les débuts sportifsModifier

L'emploi de son père Boddie exigeait qu'il voyage beaucoup mais il a enseigné à ses deux fils à un âge précoce les préceptes du football. Michael avait seulement trois ans quand son père, surnommé Bullet (balle) pour sa vitesse lorsqu'il jouait au football américain, a commencé à lui enseigner les fondamentaux du jeu[2] Michael l'a par la suite enseigné à son frère cadet Marcus Vick[2]. Ayant grandi rapidement, Vick est surnommé "Ookie"[2]. Son second cousin plus âgé de quatre ans, Aaron Lafette Brooks, lui a beaucoup appris sur le football. Ils passaient beaucoup de temps au local Boys and Girls Clubs of America[2],[5]. Vick déclare au magazine Sporting News le 9 avril 2001 que le sport l'a sorti de la rue, qu'il l'avait empêché d'entrer dans ce qui s'y passait, les mauvaises choses, que beaucoup de gars qu'il connaissait avaient eu de gros problèmes (« "Sports kept me off the streets. It kept me from getting into what was going on, the bad stuff. Lots of guys I knew have had bad problems." »).

L'école secondaireModifier

Vick va se révéler au sein de l'école secondaire de Homer L. Ferguson à Newport News. En tant que freshman, il impressionne beaucoup par ses capacités athlétiques. Il lance pour plus de 400 yards lors d'un match. L'école secondaire Ferguson doit fermer en 1996 dans le cadre d'un programme de modernisation des écoles de la région. Vick, en tant que sophomore, et l'entraîneur Tommy Reamon déménagent tous deux vers l'école secondaire de Warwick toujours à Newport News en Virginie.

Il sera le QB titulaire au sein de son équipe de football américain les Raiders de Warwick. Sous les ordres de Reamons son entraîneur, il compile 4 846 yards à la passe et 43 TDs, mais également 1 048 yards à la course menant à 18 TDs supplémentaires. Comme senior, il gagne pour 1 668 yards à la passe pour 10 TDs et de nombreux autres TDs à la course. Pendant un match, il inscrit 6 TDs à la course et lance pour 3 TDs.

Reamon, qui avait aidé Brooks pour passer de l'école secondaire de Newport News vers l'Université de Virginie, aide également Michael pour qu'il passe ses examens d'entrée (SAT ou Scholastic Aptitude Test) et le conseille ainsi que sa famille à choisir entre l'Université de Syracuse et celle de Virginia Tech. Reamon pense que celle de Virginia Tech est meilleure pour lui, puisque Vick y sera sous les ordres de l'entraîneur Frank Beamer lequel promet d'une part de le protéger lors de sa première année redshirt et d'autre part de lui donner le temps de se développer comme freshman. De plus, l'université était assez proche de sa famille et de ses amis[2]. Vick choisi de se ranger à cet avis et bourse universitaire en main, il intègre en 1998 l'Université de Virginia Tech. Cette accession est ressentie au sein de sa communauté comme une success story[4].

Carrière universitaireModifier

Lors de son premier match contre les Dukes de James Madison, comme QB redshirt freshman en NCAA Division I-A avec les Hokies de Virginia Tech, Vick inscrit trois TDs à la course en un seul quart-temps de jeu. Il fait un salto spectaculaire pour marquer son dernier TD, mais atterri maladroitement sur sa cheville, le forçant à manquer le reste du match et le reste de la saison. Il jouera néanmoins lors du dernier drive gagnant du traditionnel Black Diamond Trophy contre les Mountaineers de la Virginie-Occidentale.

La saison 2000 sera exceptionnelle puisque les Hockies de Virginia Tech seront invaincus en saison régulière : onze victoires sans défaites. Vick et son équipe sont invités au Sugar Bowl 2000 ce qui constitue la finale nationale (le BCS National Championship Game). Ils seront battus par les Seminoles de Florida State sur le score de 46 à 29. Au cours de ce match, Vick remontera un déficit de 21 points pour mener temporairement le bowl[6]. En cours de saison, Vick fera la couverture du périodique ESPN The Magazine.

Avec un QB Rating de 180,4, Vick mène les statistiques NCAA pour la saison 1999, un record pour un QB freshman et le troisième meilleur score de tous les temps. Il remporte l'ESPY Award (meilleur joueur universitaire du pays) et le tout premier Archie Griffin Award (joueur universitaire MVP). Il est sélectionné pour le Trophée Heisman 1999 qu'il termine à la 3e place derrière Ron Dayne and Joe Hamilton. Après la victoire de RB Herschel Walker en 1980, c'est le second meilleur résultat d'un joueur freshman au Trophée Heisman.

 
Lane Stadium, stade des Hockies de Virginia Tech

Un des points culminants de la saison 2000 de Vick sont les 210 yards gagnés à la course lors du match joué contre les Eagles de Boston College à Chestnut Hill dans le Massachusetts. Contre les Mountaineers de la Virginie-Occidentale lors du Black Diamond Trophy (victoire 48 à 20), Vick compile un gain global de 288 yards et inscrit 2 TDs. La semaine suivante, Il remonte un déficit de 14 points pour finalement battre les Orange de Syracuse au Carrier Dome où les Hockies n'avaient plus gagné depuis la saison 1986. Vick mit fin au suspense avec une course de 55 yards à 01:34 minute de la fin[7].

Le match suivant contre les Panthers de Pittsburgh, Vick se blesse et doit quitter le terrain. Il rate ensuite les matchs contre les Knights d'UCF et les Hurricanes de Miami (seule défaite de la saison). Le dernier match joué par Vick pour Virginia Tech sera contre les Tigers de Clemson lors du Toyota Gator Bowl 2000. Il gagne le match et est désigné MVP.

Vick quitte Virginia Tech après sa saison redshirt sophomore. Conscient que le reste de sa famille vivait toujours dans un appartement 3 pièces, Vick achète à sa mère une maison et une voiture. ESPN rapporte plus tard que Vick aurait inséré dans son contrat NFL une clause impliquant l'achat d'une nouvelle maison pour sa mère dans les beaux quartiers de Suffolk en Virginie[8].

Son numéro de maillot a été retiré par la Virginia Polytechnic Institute and State University en hommage à ses prestations.

Statistiques NCAA de Michael Vick[9]
Année Équipe Statut  MJ  Passes Courses
Tentées Réussies Pct. Yards  TD  Int. Éval. Tentées Yards Moy.  TD 
1998 Virginia Tech Redshirt - Inéligible Inéligible
1999 Virginia Tech Fr 12 153 90 58,8 1 840 12 5 180,4 131 682 5,2 9
2000 Virginia Tech So 10 179 97 54,2 1 439 9 7 127,4 104 617 5,9 8
Totaux NCAA / Virginia Tech 332 187 56,3 3 279 21 12 153,1 235 1 299 5,5 17

Carrière professionnelleModifier

Falcons d'Atlanta (2001 - 2006)Modifier

 
Michael Vick en 2006.
 
Michael Vick au Pro Bowl 2006.

Il fut le 1er choix de la draft en 2001 et fut retenu par les Falcons d'Atlanta. Il était à l'époque le joueur le mieux payé de la NFL après Peyton Manning le quarterback des Colts d'Indianapolis. Vick est un quarterback au profil particulier car, plus mobile, il tente beaucoup plus de courses qu'un quarterback habituel ce qui lui permet un jeu plus polyvalent et accroit la difficulté pour la défense adverse.

Depuis 2002, il dépassait régulièrement les 2 300 yards à la passe par saison, exception faite de la saison 2003 durant laquelle il se blessa.

Lors de la saison saison NFL 2005, il a réussi 2 412 yards à la passe, avec 15 lancers qui ont abouti à des touchdowns, 13 de ses passes ont été interceptées.

En 2006, il devint le premier quarterback de l'histoire de la NFL, a dépasser 1 000 yards en saison régulière à la course (1 039 yards en 123 courses soit une moyenne de 8,4 yards par course).

Ennuis judiciairesModifier

Michael Vick est impliqué dans une affaire de combats de chiens où il a avoué avoir tué par noyade ou par pendaison les chiens peu efficaces au combat. Il encourait alors jusqu'à cinq ans de prison.

Michael Vick a finalement écopé de 23 mois de prison ferme[10],[11]. Sa notoriété agissant, cette affaire a soulevé une réelle polémique très médiatisée aux États-Unis. Le géant de l'équipement de sport, Nike, a rompu le contrat qui le liait au joueur. La NFL a quant à elle suspendu indéfiniment le joueur[12] avant de le réintégrer plusieurs années plus tard.

Eagles de Philadelphie (2009-2013)Modifier

Michael Vick a été libéré de prison le 20 mai 2009 mais en ayant l'obligation de rester à sa résidence. Les Falcons, avec qui Vick était toujours sous contrat au moment de son arrestation, ont indiqué qu'ils ne comptaient pas le reprendre au sein de leur équipe et le libèrent en juin de son contrat. Michael Vick souhaitait retourner en NFL, mais son avenir restait incertain dans la mesure où il constituait un risque en dehors des terrains, en plus d'une image publique dégradée. Enfin, Vick est ruiné, il est alors soumis à loi sur les faillites du Chapitre 11. Ses dettes se comptent en millions de dollars. Le 14 août, il signa un contrat d'un an avec les Eagles de Philadelphie avec une prime de 5 millions de dollars pour une année supplémentaire[13].

Le 6 décembre 2009, lors du match l'opposant à son ancien club d'Atlanta, Mickael Vick, alors second quarterback des Eagles de Philadelphie rentra au cours de jeu et inscrit un touchdown sur une course de 5 yards ainsi qu'un autre sur une passe de 5 yards à destination de Brent Celek. Le 9 janvier 2010, dans le match de Wildcard contre les Cowboys de Dallas, Vick lança la plus longue passe de sa carrière. Le bilan pour son retour en NFL est correct, aux Eagles, il assura son rôle de remplaçant et entra sur quelques phases de jeu spécifique comme la Wildcat.

Après le départ de Donovan McNabb aux Redskins de Washington, Vick reste deuxième quarterback derrière Kevin Kolb. Le 21 septembre 2010, il passe titulaire après la blessure de ce dernier. Dans son deuxième match comme titulaire contre les Jaguars de Jacksonville, Vick conduit les Eagles à une victoire 28-3, passant pour 291 yards et trois touchdowns. Il a été nommé joueur offensif de la NFC pour le mois de septembre. Vick se blesse aux côtes lors du match en semaine 4, face aux Redskins, et a été remplacé par Kolb. Le 15 novembre 2010, il produit son meilleur match en carrière, encore face aux Redskins, avec 333 yards à la passe et 4 touchdowns, et 80 yards à la course et 2 touchdowns. Il devient le premier quarterback de l'histoire à lancer plus de 300 yards et 4 touchdowns, et courir plus de 50 yards pour 2 touchdowns. Cependant les Eagles perdent leurs deux derniers matchs de la saison reguliere et doivent passer par les Wild Cards contre les Packers de Green Bay. Philadelphie perd le match 16-21 alors que Vick aurait pu offrir la victoire à son équipe en toute fin de match mais fut intercepté.

Au terme de la saison NFL 2010, Vick est sélectionné au Pro Bowl[14]. La franchise des Eagles de Philadelphie déclare également Vick sous le franchise tag, un moyen de s'assurer qu'il reste la saison suivante aux Eagles[14].

Durant la saison 2013, il perd sa place de titulaire après les premiers matchs, remplacé par Nick Foles. Son contrat n'est pas renouvelé à la fin de la saison, et il est libéré de l'équipe.

Jets de New York (2013-2014)Modifier

Le 21 mars 2014, il signe avec les Jets de New York un contrat d'un an pour cinq millions de dollars. Le même jour les Jets libèrent Mark Sanchez[15] lequel est engagé une semaine plus tard par les Eagles[16].

Vick choisi le no 8 en honneur à Steve Young[17] mais quelques jours plus tard, il décide de changer pour le no 1, le no 7 étant déjà pris par Geno Smith. Vick devient le premier QB de la franchise à porter ce numéro. En semaine 5 contre les Chargers de San Diego (défaite 31 à 0), Vick remplace Geno Smith après la mitemps, terminant le match avec 47 yards gagnés à la passe. Après sept défaites consécutives, l'entraîneur principal, Rex Ryan, décide que Vick sera le QB titulaire en lieu et place de Smith pour le match de la semaine 9 contre les Chiefs de Kansas City[18]. En semaine 10 lors de la victoire 20 à 13 sur les Steelers de Pittsburgh, Vick devient le premier QB à atteindre les 6 000 yard gagnés à la course[19].

Steelers de Pittsburgh (2015)Modifier

Le 25 août 2015, il signe un contrat de un an pour un montant de 970 000 $ les Steelers de Pittsburgh[20],[21]. Il se voit attribuer le numéro 2, le numéro 7 étant déjà porté par Ben Roethlisberger, et le numéro 1 étant retiré (de façon non officielle) en hommage à Gary Anderson.

La signature de ce contrat crée un certain émoi auprès de certains fans des Steelers, ceux-ci déclarant ne plus jamais supporter la franchise. Les autres prétendront que ces supporters ne sont que des girouettes estimant que d'autres joueurs de la franchise avaient également un passé douteux, citant parmi les joueurs les plus en vue, Ben Roethlisberger et James Harrison[22].

La ligue de protection des animaux de la Pennsylvanie de l'Ouest émis un avis tranché sur Twitter en déclarant qu'ils seraient dorénavant fiers de supporter les Penguins de Pittsburgh, déplaçant ensuite une levée de fonds qui devait avoir lieu initialement au Heinz Field vers le Consol Energy Centre[23]. Le président des Steelers, Art Rooney II, défendit l'engagement de Vick sur KDKA-TV en déclarant que Vick avait fait ses preuves depuis sa sortie de prison[24]. Les Steelers avaient déjà failli signer Vick en 2009, (Vick et l'entraîneur principal Mike Tomlin sont tous deux originaires de la Virginie et se connaissaient très bien) mais ils avaient alors estimé qu'à cette époque Vick ne s'était pas encore suffisamment amendé depuis sa sortie de prison[25].

En troisième semaine contre les Rams, Vick doit remplacer Ben Roethlisberger blessé au genou pour 4 à 6 semaines[26]. Vick se débrouille pas mal, réussissant 40 passes sur 66 tentées, 2 TDs pour 1 seule interception. Il gagne également 104 yards en 15 portées. Vick se blesse malheureusement aux ischio-jambiers lors de la victoire contre les Cardinals de l'Arizona et est remplacé par Landry Jones Il manque 6 matchs à cause de cette blessure et entretemps Roethlisberger reprendra sa place sur le terrain. Malgré les continuelles blessures de Roethlisberger et bien que la franchise ne signe un autre quarterback, Vick restera inactif le reste de la saison ce qui conduira certains commentateurs sportifs à déclarer que sa carrière était terminée[27],[28].

Retraite et reconversionModifier

En 2016, Vick déclare qu'il désire encore jouer une année. Cependant, ne décrochant aucun contrat en NFL, il annonce officiellement qu'il va prendre sa retraite le 3 février 2017[29],[30]. Le 12 juin 2017, Vick prend officiellement sa retraite comme joueur des Falcons d'Atlanta[31]

Le 28 juin 2017 Vick joue comme capitaine de l'Équipe Vick pour le match inaugural de la nouvelle ligue de Flag Football (l'American Flag Football League (en))[32].

Pendant les camps d'entraînement 2017, Vick rejoint son ancien entraîneur Andy Reid comme entraîneur stagiaire chez les Chiefs de Kansas City[33].

En août 2017, Fox Sports engage Vick comme analyste pour son émission Fox NFL Kickoff (en) diffusée sur la chaîne Fox Sports 1[34].

PalmarèsModifier

UniversitaireModifier

  • 1999 : 3e du trophée Heisman
  • 1999 : 1re équipe All-American
  • 1999 : meilleur passeur NCAA
  • 2000 : 6e du trophée Heisman

NFLModifier

StatistiquesModifier

Saison régulièreModifier

Statistiques NFL de Michael Vick en saisons régulières[35]
Année Équipe  MJ  Passes Courses Sacks Fumbles
Tentées Réussies Pct. Yards  TD  Int. Éval. Tentées Yards Moy.  TD  Nb. Yards Nb. Perdus
2001 Atlanta 8 113 50 44,2 785 2 3 62,7 31 289 9,3 1 21 113 6 5
2002 Atlanta 15 421 231 54,9 2 936 16 8 81,6 113 777 6,9 8 33 206 9 6
2003 Atlanta 5 100 50 50,0 585 4 3 69,0 40 255 6,4 1 9 64 4 1
2004 Atlanta 15 321 181 56,4 2 313 14 12 78,1 120 902 7,5 3 46 266 16 7
2005 Atlanta 15 387 214 55,3 2 412 15 13 73,1 102 597 5,9 6 33 201 11 5
2006 Atlanta 16 388 204 52,6 2 474 20 13 75,7 123 1 039 8,4 2 45 303 9 3
2007 Inéligible Ne peut jouer - violations du code de conduite de la NFL - - -
2008 Inéligible Ne peut jouer - violations du code de conduite de la NFL - - -
2009 Philadelphie 12 13 6 46,2 86 1 0 93,8 24 95 4,0 2 0 0 0 0
2010 Philadelphie 12 372 233 62,6 3 018 21 6 100,2 100 676 6,8 9 34 210 11 3
2011 Philadelphie 13 423 253 59,8 3 303 18 14 84,9 76 589 7,8 1 23 126 7 2
2012 Philadelphie 10 351 204 58,1 2 362 12 10 78,1 62 331 5,4 1 28 153 7 3
2013 Philadelphie 7 141 77 54,6 1 215 5 3 86,5 36 306 8,5 2 15 99 4 2
2014 NY Jets 10 121 64 52,9 604 3 2 68,3 26 153 5,9 0 19 85 5 2
2015 Pittsburgh 5 66 40 60,6 371 2 1 79,8 20 99 5,0 0 10 53 2 0
Totaux saisons régulières NFL 143 3 217 1 807 56,2 22 464 133 88 80,4 873 6 109 7,0 36 316 1879 98 43

PlayoffsModifier

Statistiques NFL de Michael Vick en séries éliminatoires[35]
Année Équipe  MJ  Passes Courses Sacks Fumbles
Tentées Réussies Pct. Yards  TD  Int. Éval. Tentées Yards Moy.  TD  Nb. Yards Nb. Perdus
2002 Atlanta 2 63 35 55,6 391 1 1 72,9 14 88 6,3 0 3 27 1 1
2004 Atlanta 2 40 23 57,5 218 2 1 79,0 12 145 12,1 0 5 47 2 2
2009 Philadelphie 1 2 1 50,0 76 1 0 135,4 1 0 0 0 0 0 1 1
2010 Philadelphie 1 36 20 55,6 292 1 1 79,9 8 32 4,0 1 3 21 0 0
Totaux séries éliminatoires NFL 6 141 89 54,2 977 5 3 91,8 35 265 9,0 1 11 95 4 4

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Michael Vick biography », sur Biography.com (consulté le 6 décembre 2012)
  2. a b c d e et f (en) « Michael Vick », sur JockBio.com (consulté le 4 juin 2007)
  3. (en) Evans, Farrell, « The Road To Bad Newz », Sports Illustrated, (consulté le 7 décembre 2012)
  4. a b et c (en) David Ress, « Vick case puzzling », Richmond Times-Dispatch,‎
  5. (en) Dave Forster, Bill Burke et Kyle Tucker, « Is Michael Vick friendly to a fault? » [archive du ], The Virginian-Pilot, (consulté le 4 juin 2007)
  6. (en) « Michael Vick », sur hokiesports.com – Football, hokiesports.com (consulté le 4 décembre 2012)
  7. (en) Jimmy Robertson, « Tech puts end to Carrier Dome hex », sur hokiesports.com, (consulté le 29 août 2007)
  8. (en) Gene WojciechowskiESPN.com (Archive), « ESPN – Common lives, plenty of questions for Vick, Clarett – Columnist », sur Sports.espn.go.com (consulté en 2 nomvembre 2008)
  9. (en) « Michael Vick Stats », sur College Football at Sports-Reference.com, Sports Reference LLC (consulté le 4 décembre 2012)
  10. (fr) [1]
  11. (fr) [2]
  12. (fr) Vick plaide coupable
  13. (en) Vick, Eagles agree to 1-year deal, sur sports.espn.go.com
  14. a et b « NFL Eagles: Vick conservé en 2011 », Sports.fr, (consulté le 31 janvier 2011)
  15. (en) Cimini, Rich, « Michael Vick to Jets for 1 year, $5M », ESPN New York, (consulté le 21 mars 2014)
  16. (en) Mehta, Manish, « Eagles sign Mark Sanchez to one-year deal », New York Daily News,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Mike Vick PICKS #8 Tribute to Steve Young », TMZ, (consulté le 10 novembre 2014)
  18. (en) Dan Hanzus, « Michael Vick to start for New York Jets at Chiefs », NFL, (consulté le 10 novembre 2014)
  19. (en) Jane McManus, « Vick first QB to 6,000 yards rushing », ESPN, (consulté le 10 novembre 2014)
  20. (en) Lindsey Jones, « Michael Vick signs one-year contract with Steelers », USA Today, (consulté le 26 août 2015)
  21. (en)http://www.spotrac.com/nfl/pittsburgh-steelers/michael-vick-1067/
  22. (en)http://espn.go.com/nfl/story/_/id/13519067/protesters-speak-pittsburgh-steelers-signing-michael-vick
  23. (en) « Animal Rescue League moves fundraiser from Heinz Field in response to Vick signing », Pittsburgh Post-Gazette,
  24. (en)http://pittsburgh.cbslocal.com/2015/08/27/steelers-michael-vick-decision/
  25. (en) « Michael Vick signs with Steelers », Pittsburgh Post-Gazette,
  26. (en) « Ben Roethlisberger to miss 4–6 weeks with knee injury », Sporting News,
  27. (en)https://nypost.com/2015/10/19/third-string-qb-puts-final-etch-in-michael-vicks-nfl-tombstone/
  28. (en)http://bleacherreport.com/articles/1826821-why-michael-vicks-nfl-career-is-over
  29. « Michael Vick says he's retired after not playing 2016 season », ESPN, (consulté le 3 février 2017)
  30. (en) Bergman, Jeremy, « Former Falcons QB Mike Vick 'officially retired' », sur NFL.com,
  31. McQuade, Alec, « Falcons hold retirement ceremony for Michael Vick and Roddy White », sur 11alive.com,
  32. (en) Taylor Tom, « Star-studded flag football league leans on NFL influences in debut », Sports Illustrated, (consulté le 22 juillet 2017)
  33. (en) McChesney Alec, « Why Chiefs coach Andy Reid requested Michael Vick as a coaching intern », Kansas City Star,
  34. (en) Perez A.J., « Fox Sports hires Michael Vick as NFL studio analyst », USA Today, (consulté le 22 septembre 2017)
  35. a et b (en)https://www.pro-football-reference.com/players/V/VickMi00.htm