Michée

sixième des douze petits prophètes de la Bible
Michée
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prophète Michée sur une icône russe du XVIIIe siècle.
Activité principale
Sixième des douze petits prophètes
Autres activités
Auteur du Livre de Michée

Compléments

Contemporain des rois Jotham, Achaz et Ézéchias

Michée, ou Mika, ou Micah selon les traductions (מִיכָה en hébreu, qui signifie "Qui est comme Yahweh?") est le sixième des douze petits prophètes. Il prophétisa sous les règnes de Jotham, Achaz et Ézéchias, tous trois rois de Juda. Il fut un contemporain des prophètes Isaïe et Osée[1]. Michée est l'auteur d'un des livres du Tanakh (ou Ancien Testament), le Livre de Michée.

BiographieModifier

Le Livre de Michée s'adresse explicitement aux deux royaumes issus du schisme d'Israël[2]. Né en Juda dans la deuxième moitié du VIIIe siècle av. J.-C., le prophète dénonce la situation morale, sociale et spirituelle de ses compatriotes et annonce la naissance d'un libérateur[1].

Michée prophétise que le Messie naîtra à Bethléem[3].

Il prophétise aussi sur le peuple de Juda[4] comme le fait le livre de Jérémie.

Comme Isaïe, il dénonce les prêtres riches, les puissants et les faux prophètes qui contrôlent le pouvoir et les privilèges. Il fustige les abus de l'aristocratie de Jérusalem contre la majorité des gens du pays et l'instrumentalisation de la religion pour cacher les injustices sociales.

Nouveau TestamentModifier

Les évangiles reprennent la prédiction de Michée 5.1, sans la mentionner nommément, dans Matthieu 2.1 et 2.6, Luc 2.4 et Jean 7.42 : "Et toi, Bethléem-Ephrata, petite parmi les clans de Juda, c'est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent au temps jadis, aux jours antiques".

Vers 700 avant le Christ, Michée constate que l’un des signes du refus de la société à changer de vie est la division entre les partisans du consensus et les disciples du prophète : « Le fils méprise son père, la fille se révolte contre sa propre mère, comme la belle-fille contre sa belle-mère, et chacun a pour ennemis les gens de sa famille… » (Michée 7, 6-7). La phrase de Jésus : "Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère" inscrite dans l’évangile de Luc (12, 52-53) est donc une citation de Michée que les disciples ont certainement reconnue[5].

Michée est fêté chaque 14 août du calendrier grégorien.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Traduction Segond 21 de la Bible (trad. de l'hébreu), Note de l'éditeur, Genève, Société Biblique de Genève, , 822 p. (ISBN 978-2-608-12301-5), p. 596 Livre de Michée
  2. Holman Bible Editorial Staff, Holman Concise Bible Dictionary, B&H Publishing Group, USA, 2011, p. 424
  3. Michée 5 : 2 dans la Sainte Bible, version Louis Segond.
  4. Jérémie 26 : 18 dans la Sainte Bible, version Louis Segond.
  5. Jésus "Je suis venu apporter la division » Posté le 19 août 2013 par Rédaction in Chroniques, L'Église, Patrice DE PLUNKETT, Religions"

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Ibiladé Nicodème Alagbada, Le Prophète Michée face à la corruption des classes dirigeantes, Globethics.net, 2013, 302 p. (ISBN 978-2-9404-2889-2)
  • Jacques Gloaguen, Le Livre du prophète Michée, Foi et Victoire, 2011, 227 p. (ISBN 978-2-8802-7204-3)
  • Alphonse Maillot et André Lelièvre, Actualité de Michée : Un grand petit prophète, Éditions Labor et Fides, 1976, 141 p.
  • Parole et prière, numéro 66, , p. 232.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :