Meïr Dagan

militaire israélien

Meïr Dagan
מאיר דגן
Meïr Dagan
Meïr Dagan en 2011

Nom de naissance Meir Hubermann
Naissance
Kherson, actuelle Ukraine
Décès (à 71 ans)
Israël
Allégeance Drapeau d’Israël Israël
Arme Armée de défense d'Israël
Grade Major-général
Années de service 1963 – 1996
Conflits Guerre des Six Jours
Guerre du Kippour
Intervention au Liban
Distinctions Médaille du Courage
Autres fonctions Directeur du Mossad de 2002 à 2011.

Meir Dagan (hébreu : מאיר דגן) est un militaire israélien, directeur du Mossad (service de renseignement israélien) d'août 2002 à 2011.

BiographieModifier

Meïr Dagan est né le en URSS et a immigré en 1950 en Israël. Il est décédé en Israël le [1].

Selon le journaliste Ronen Bergman, Meïr Dagan a renforcé le Mossad, qui avait été confronté à une série d'échecs. Sous son mandat, le Mossad a pu infiltrer le Hezbollah et les forces armées du Syrien Mohammed Sleiman, interrompre le transfert d'armes et de techniques de pointe entre le Hezbollah et le Corps des Gardiens de la révolution islamique et assassiner Imad Moughniyah. Sous sa présidence, le Mossad a également freiné le programme nucléaire de l'Iran[2]. L'assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, un des fondateurs des brigades Izz al-Din al-Qassam du Hamas, en janvier 2010 a été déterminant dans sa non-reconduction à la direction du Mossad. La couverture des agents du membres du commando israélien avait en effet été compromise, suscitant d'importantes répercussions diplomatiques internationales[2].

Notes et référencesModifier

  1. i24 news
  2. a et b (en) Ronen Bergman, Rise and Kill First : The Secret History of Israel's Targeted Assassinations, Grande-Bretagne, John Murray, (1re éd. 2018), 784 p p., 12,8 x 5,4 x 19,8 cm (ISBN 978-1-4736-9472-9, présentation en ligne), p. 606-607 et 624