Ouvrir le menu principal

Mazippa est un chef berbère révolté contre l'Empire romain au début du Ier siècle. Il est connu dans un court passage des Annales de Tacite, pour sa participation à la révolte de Tacfarinas, entre 17 et 24 apr. J.-C. Mazippa appartenait à la tribu indigène des Mauri, qui occupait la Maurétanie tingitane (actuel Maroc).

En 17 apr. J.-C., alors qu'il était probablement en révolte contre le roi Juba II de Maurétanie, il s'allie avec le déserteur de l'armée romaine, devenu chef des Musulames, Tacfarinas, qui était en rébellion dans ce qui est aujourd'hui l'Algérie et la Tunisie. Tacite précise dans un court passage le rôle de Mazippa dans la révolte : « Tacfarinas se chargea de tenir dans des camps et d’habituer à l’obéissance et à la discipline les hommes d’élite, armés à la romaine, tandis que Mazippa, avec les troupes légères, porterait partout l’incendie, le carnage et la terreur[1] ».

La révolte est finalement mâtée avec la mort de Tacfarinas en 24 apr. J.-C., le destin de Mazippa est inconnu.

RéférencesModifier

  1. Tacite (trad. Jean-Louis Burnouf), Les Annales, t. II, (lire sur Wikisource), passage 52, page 77

BibliographieModifier

  • Michèle Coltelloni-Trannoy, « Le royaume de Maurétanie sous Juba II et Ptolémée (25 av. J.-C. - 40 ap. J.-C.) », Études d'Antiquités africaines, vol. 2, no 1,‎ (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2018)