Maxime Le Montagner

cycliste français

Maxime Le Montagner, né le à Léhon, est un coureur cycliste français. Professionnel en 2012 et 2013, il continue sa carrière en étant amateur. Son frère Benjamin est également un ancien professionnel, maintenant amateur au sein de la formation bretonne Côtes d'Armor-Marie Morin.

Maxime Le Montagner
Maxime Le Montagner THV (Cropping).jpg
Maxime Le Montagner lors du Tour du Haut-Var 2013
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
LéhonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles

BiographieModifier

Maxime Le Montagner devient professionnel en 2012 au sein de l'équipe continentale Véranda Rideau-Super U. Deuxième d'étape du Circuit des plages vendéennes en février, il se classe également second de la Val d'Ille U Classic 35 et troisième d'une étape du Tour de Bretagne en avril. En juin, il est quatrième du Mémorial Philippe Van Coningsloo puis prend la dixième place du championnat de France, une « grosse surprise » selon lui. En août, il échoue au pied du podium lors de la course en ligne espoirs aux championnats de France de l'Avenir en Bretagne, sa région d'origine, ce qui représente en revanche sa principale déception de l'année[1].

Véranda Rideau-Super U disparait en fin de saison et Le Montagner se résout à redevenir amateur en 2013[1],[2]. Il est cependant recruté par la formation nordiste Roubaix Lille Métropole et effectue donc en 2013 une nouvelle saison dans les rangs du peloton professionnel[3].

Il se classe second d'une étape du Circuit des plages vendéennes à Saint-Hilaire-de-Riez et de la Route bretonne au mois de février pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs et remporte une étape de la Ronde de l'Oise en juin ce qui constitue son premier succès dans une course internationale inscrite au calendrier de l'UCI Europe Tour[4]. Il termine également troisième du Grand Prix de Gommegnies et cinquième d'À travers le Pays Montmorillonnais durant l'été.

Le coureur breton quitte l'équipe Roubaix Lille Métropole à la fin de l'année 2013 pour retourner chez les amateurs. Il signe une licence avec l'équipe BIC 2000 pour 2014[5].

Il s'engage avec Hennebont Cyclisme pour 2015[6]. Au mois de février il remporte sa première victoire de l'année au sprint lors de la cinquième étape Circuit des plages vendéennes[7] et sa seconde le lendemain lors de la dernière étape de l'épreuve. Au premier semestre, il s'adjuge également le Grand Prix U, les Boucles dingéennes et le Critérium Nant'Est Entreprises. Le , il lève une dernière fois les bras de la saison lors de la deuxième étape du Trophée Noret.

Il change de nouveau d'équipe pour la saison 2016 et rejoint son frère Benjamin, chez Côtes d'Armor-Marie Morin (club de DN2)[8].

Palmarès et classements mondiauxModifier

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2012 2013
UCI Europe Tour 216e[9] 361e[10]

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Néo-pros : Maxime Le Montagner fait le bilan », sur directvelo.com, (consulté le 23 décembre 2012)
  2. « Véranda Rideau-U met la clé sous la porte », sur ouest-france.fr, (consulté le 29 octobre 2014)
  3. « Maxime Le Montagner reste chez les pros », sur directvelo.com, (consulté le 17 octobre 2012)
  4. « Ronde de l'Oise #1 : Maxime Le Montagner vainqueur », sur velostory.net, (consulté le 6 octobre 2013)
  5. « M. Le Montagner et Périou au BIC 2000 », sur directvelo.com, (consulté le 6 octobre 2013)
  6. « Maxime Le Montagner à Hennebont Cyclisme », sur directvelo.com, (consulté le 10 octobre 2014)
  7. Freddy Guérin, « Maxime Le Montagner voulait prendre sa revanche », sur directvelo.com, (consulté le 22 février 2015)
  8. « Six arrivées à Côtes d'Armor-Marie Morin », sur http://www.directvelo.com, https://plus.google.com/105105411258725681224 (consulté le 8 octobre 2015)
  9. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :